fbpx Skip to main content

Le Japon, c’est le pays du train. Outre ses trains à grande vitesse, le Shinkansen, il dispose d’un incroyable réseau ferroviaire facilitant les déplacements dans l’archipel, et faisant du train le moyen de transport le plus utilisé. Mais le Japon, c’est aussi le pays des tampons, qui sont utilisés au quotidien dans les administrations, les entreprises et les familles, en guise de signature. Une alternative à l’écriture parfois complexe de certains kanjis. Et si l’on faisait se rencontrer ces deux éléments du quotidien des japonais : saviez-vous qu’on trouve des tampons dans la majorité des gares de l’archipel ? En se déplaçant principalement sur les lignes JR, il est possible de pigmenter son voyage au Japon, ou son quotidien, en partant à la chasse aux tampons. Si vous avez une âme de collectionneur, votre séjour n’en sera que plus palpitant !

Certains de nos articles comportent des liens sponsorisés. Lorsque vous vous servez de ces liens pour effectuer un achat, une commission nous est reversée, ce qui permet de soutenir notre travail à Voyapon. Veuillez lire nos explications pour plus d’informations.

Pourquoi les gares JR ont-elles des tampons ?

Au Japon, on appelle ces tampons des « eki stamp ». Eki signifie « gare » en japonais, et stamp « tampon » en anglais, mais on le prononce à la japonaise : « sutanpu ». Le premier « eki stamp » est apparu dans la région de Fukui en 1931. Depuis, les tampons se sont répandus dans tout le Japon ainsi que dans les gares des autres compagnies de trains. Quelques années plus tard, la Japan National Railways s’en est même servi pour lancer une campagne de collecte des tampons afin de booster le tourisme. Car les tampons sont en général représentatifs des spécificités des quartiers dans lesquels ils se trouvent. Les tampons des 78 gares de Tokyo, au design refait à neuf récemment pour mélanger kanjis et dessins, en sont un très bon exemple.

Où faire les tampons dans les gares ?

Les tampons se trouvent à l’intérieur des gares, près des bornes de sortie. Cas plus rare, certains tampons se trouvent parfois dans le point d’information de certaines gares. Selon les gares, vous pourrez tamponner votre carnet ou votre feuille de deux manières différente. Soit de manière classique, en se servant du tampon à l’aide d’un encreur posé à proximité, soit à l’aide d’une machine à tampon. Dans un cas comme dans l’autre, les tampons sont en libre-service, disposés sur une petite table prévue à cet effet. On y trouve parfois aussi des feuilles vierges. Dans certaines gares, il faudra en revanche se rendre au guichet, pour demander le tampon au chef de gare, qui tamponnera votre feuille ou vous le tendra pour vous laisser l’apposer dans votre carnet.

Comment ça marche, comment collectionner les tampons JR au Japon ?

Les tampons JR sont gratuits et faciles à collectionner. Une fois muni d’un carnet, il vous suffira de vous arrêter dans chaque gare et de partir à la recherche du tampon. Vous n’aurez ensuite plus qu’à tamponner votre carnet. Il existe aussi des tampons commémoratifs, ou même à l’effigie de personnages issus de la pop culture japonaise. Si vous ne trouvez pas le tampon de la gare où vous vous trouvez, n’hésitez pas à demander au chef de gare qui vous indiquera l’endroit où il se trouve, et vous y mènera peut-être. Puisqu’il est probable que votre interlocuteur ne parle pas anglais, vous pourrez vous servir de la phrase « sumimasen, eki stamp wa doko desu ka ? » qui signifie « excusez-moi, où se trouve le tampon de la gare s’il vous plaît ? ».

Les tampons d'une gare japonaise
Les tampons de la gare JR Shin-Aomori représentant le téléphérique du mont Hakkoda, le Shinkansen Hayabusa et le festival Nebuta.

La Mobal SIM Card est la seule carte SIM vous faisant bénéficier d’un numéro de téléphone japonais — l’idéal pour rester en contact durant de courtes visites ou pour les visiteurs vivants, travaillants ou étudiants au Japon. Le Mobal pocket wifi est également parfaitement adapté aux voyages au groupe ou en famille !

Découvrez les cartes SIM et les forfaits pocket wifi de Mobal

Existe-t-il un livret spécial pour collectionner les tampons ?

Il y existe des livrets dédiés à la collection des tampons des gares, dans lesquels se trouve une carte ferroviaire du Japon. Dans certains carnets, le nom des gares est même déjà indiqué et il suffit d’apposer le tampon en dessous. Ils sont en vente dans les librairies et portent le nom de « stamp note », dérivé de l’anglais. Mais ils ne sont pas indispensables, un simple carnet vierge fera amplement l’affaire. Par contre, il arrive parfois, à l’occasion d’un évènement d’une durée limitée, qu’on trouve des brochures à tamponner dans des gares spécifiques, offrant une récompense si l’on parvient à faire la collection des tampons. Pour y participer, il faut bien sûr utiliser cette brochure, qui est également gratuite et disponible dans les gares.

La compagnie JR fait souvent des collaborations pour des tampons spéciaux : Pokémon, Doraemon

Faire la chasse aux tampons est une activité très appréciée des Japonais, que ce soit dans les gares, les sanctuaires, ou les sites touristiques. En complément des tampons classiques qu’on trouve dans les gares, la compagnie JR se met souvent en partenariat des licences ayant une place importante dans la pop culture japonaise. Depuis quelques années maintenant, le « JR Pokémon Stamp Rally » a lieu chaque été. Il consiste à collecter, à l’aide d’une brochure, des tampons répartis dans des gares spécifiques et offre un prix à ceux qui y parviennent. Lors de la sortie de l’un des nouveaux films de Doraemon, les gares JR avaient également organisé une chasse aux tampons dédiés à l’univers de ce personnage.

Vous l’aurez compris, collectionner les tampons des gares JR est une institution au Japon. Une activité ludique et sympa pour petits et grands, qui permet également de visiter le Japon différemment en descendant à des gares où on ne se serait pas arrêté autrement. Cela permet de faire de chouettes découvertes, et pourquoi pas de revenir déambuler dans le quartier pour chercher ce que le tampon représente !

Eva Colomera

Eva Colomera

Amoureuse des langues étrangères, l'apprentissage du japonais me fit m'installer au pays du soleil levant en mai 2011. Résidant près de Kobe, j'aime parcourir l'archipel pour découvrir de nouveaux endroits qui réveillent mon âme de touriste en me rappelant ce pourquoi j'aime le Japon. Toujours munie de mon appareil photo j'explore continuellement et faire des sorties vêtue de mes propres kimono fait partie de mes hobbys. Ainsi c'est toujours avec plaisir que je partage un peu de mon Japon sur mon blog et maintenant sur Voyapon.

www.frenchynippon.com/

Laisser un commentaire