fbpx Skip to main content

Temples en tout genre, grottes, falaises, restaurants, plages, forêt, tour panoramique et j’en passe : le moins que l’on puisse dire est que peu d’îles aussi petites qu’Enoshima offrent un tel éventail d’activités ! Elle ne fait en effet qu’un demi kilomètre carré (soyez indulgent cependant avec ce calcul, ce n’est qu’une estimation à partir de Google Earth).

Vue sur l'île d'Enoshima tour près de Tokyo

Le pont menant aux temples de l'île d'Enoshima.

L’île d’Enoshima, à une heure environ de Tokyo

On accède à cette île par un pont d’environ 500 mètres de long. Ensuite, deux choix s’offrent à nous : déambuler au hasard dans les petites rues insulaires, ou suivre le chemin principal. Celui-ci vous permettra de voir tout ce qu’il faut : les temples principaux, les boutiques, la tour panoramique tout en passant devant des dizaines de restaurants, marchands de glaces, de bonbons et de rafraîchissements.

La tour de l'île d'Enoshima.        Temple de l'île d'Enoshima.

que voir sur l’île d’Enoshima ?

Vous vous apercevrez vite que, malgré sa petite surface, l’île est pentue ! Et apprécier la vue de son sommet se mérite : un long escalier mène au sanctuaire principal d’Enoshima (vous pouvez aussi choisir de prendre un escalator).

Pavillon du jardin de l'île d'Enoshima.

Ne manquez pas non plus, pour autant que vous puissiez supporter d’avantage d’escaliers, les grottes qui se trouvent à l’arrière de l’île. Pour 400¥ (200¥ pour les enfants) vous pénétrerez dans plusieurs grottes ; pour l’exploration de l’une d’elle, on vous remettra même une bougie ! C’est sympa et franchement étonnant dans l’atmosphère balnéaire qui règne à l’extérieur.

L’île et les plages voisines sont très prisées des habitants de la région (dans le sens large du terme : de nombreux Tokyoïtes s’y rendent), notamment des jeunes. Vous serez sûrement d’ailleurs d’être très surpris par les groupes de jeunes présents : l’image de la jeunesse japonaise calme, disciplinée, bien habillée, très polie que se font certains voyageurs risque de voler en éclats ! Ici, ce n’est pas l’anarchie, mais presque. Je vous rassure cependant : ils font du bruit, mais ne mordent pas. Et puis, si les plages sont prises d’assaut, le centre de l’île et les temples sont relativement épargnés.

Torii à l'entrée du temple d'Enoshima.

Pour terminer, deux petits conseils : évitez de visiter l’île les week-ends et les jours fériés d’été, puisqu’une foule immense s’y regroupe et le lieu perd alors beaucoup de son charme. À l’inverse, si vous vous y rendez hors saison estivale, beaucoup de commerces et d’activités seront fermées. Enfin, sachez qu’il y a de chouettes ryokan (auberges japonaises) sur l’île ou, tout aussi bien et meilleur marché, au bord de la mer en face de l’île juste de l’autre côté du pont. Passer une nuit sur place vous permettra de mieux cerner ce lieu spécial en le découvrant à des moments différents de la journée et en prenant davantage le temps.

Comment se rendre à Enoshima ?

  • Pour se rendre à Enoshima, vous avez le choix entre trois lignes de train : la ligne Enoshima jusqu’à la gare de Katase-Enoshima (la station la plus proche de l’île, quelques minutes à pied à peine), la ligne Enoden jusqu’à la gare d’Enoshima ou le monorail du Shonan jusqu’au terminus de la ligne : la station Shōnan-Enoshima. Comptez un peu plus d’une heure si vous partez du centre de Tokyo.

Gare de Katase-Enoshima, la station la plus proche de l’île d'Enoshima.

 

 

 

 

 

Aurélien

Aurélien

Salut! Voilà huit ans que je vis au Japon et durant toutes ces années j'ai eu l'occasion de faire plusieurs fois le tour du pays. J'espère que les expériences et les bons plans que je relate ici vous seront utiles et renforceront encore votre envie de découvrir ce beau et très diversifié pays!

Laisser un commentaire


X