fbpx Skip to main content

Avant toute chose, je dois vous dire que les singes me mettent très mal à l’aise. C’est à la limite de la phobie, je n’ai jamais vraiment su expliquer pourquoi, peut-être est-ce le fait qu’ils soient si proche de l’Homme. Toujours est-il qu’en plein roadtrip dans la préfecture d’Ōita, j’ai entendu parler d’une réserve naturelle au pied du mont Takasaki, dans laquelle vivent près de 1500 macaques japonais. Je me suis dit que c’était peut-être le bon moment pour aller au-devant de ma phobie !

Accueil du parc aux singes de Takasakiyama, entre Beppu et Oita sur l'île de Kyushu

Le parc de Takasakiyama dans la préfecture d’Oita

Le parc de Takasakiyama ((高崎山自然動物園) est réparti de chaque côté de la voie rapide Kokura 10 : l’accueil, le parking (400¥) et un petit musée consacré aux singes se trouvent à droite de la voie, côté baie (à proximité de l’Aquarium “Umitamago”), tandis que l’entrée du parc se situe à gauche, côté montagne. Après avoir garé sa voiture ou être descendu du bus, on rejoint donc le parc en traversant un grand pont.

Musée du parc aux singes de Takasakiyama, entre Beppu et Oita sur l'île de Kyushu

Pont pour rejoindre le parc aux singes de Takasakiyama, entre Beppu et Oita sur l'île de Kyushu

A la rencontre des singes du parc

À l’entrée du parc, des panneaux indiquent au visiteur les comportements à avoir : on n’importune pas les singes, on ne les nourrit pas et on ne les regarde pas dans les yeux (mon Dieu).

Panneau informatif au parc aux singes de Takasakiyama, entre Beppu et Oita sur l'île de Kyushu

Après s’être acquitté des 510¥ de l’entrée, on a le choix entre marcher cinq minutes ou prendre un monorail (100¥ aller-retour) qui monte directement jusqu’à la plateforme d’observation.

Monorail du parc aux singes de Takasakiyama, entre Beppu et Oita sur l'île de Kyushu

J’ai choisi de marcher, ça permet de se mettre dans l’ambiance : on aperçoit déjà quelques singes par-ci, par là dans les arbres. Je suis arrivée à la plateforme un peu avant le moment où les singes sont nourris (ça arrive plusieurs fois par jour), ils étaient donc très nombreux à attendre.

Un animateur muni d’un micro nous apprend que le parc a ouvert en 1952 dans le but premier de maîtriser les singes qui, de plus en plus nombreux, commençaient à importuner les habitants du voisinage. Il nous explique que les macaques vivent en troupes d’individus gérés par un mâle dominant. Les 1500 individus du parc sont organisés en deux groupes de 700 et 800 singes. C’est l’une des troupes les plus imposantes du monde !

Famille de singes au parc aux singes de Takasakiyama, entre Beppu et Oita sur l'île de Kyushu

C’est très impressionnant de se retrouver face à un si grand nombre de singes ! Au début j’étais pétrifiée, puis peu à peu, je me suis détendue en les observant : ils sont vraiment calmes, ils n’approchent pas tellement les visiteurs.

De nombreux singes au parc aux singes de Takasakiyama, entre Beppu et Oita sur l'île de Kyushu
Macaques qui mangent au parc aux singes de Takasakiyama, entre Beppu et Oita sur l'île de Kyushu

Singe dans un temple au parc aux singes de Takasakiyama, entre Beppu et Oita sur l'île de Kyushu

Ils sont passionnants à suivre, certains jouent, d’autres se reposent ou se cherchent les poux. Il y a des groupes et des solitaires. J’ai complètement craqué sur ce bébé !

Bébé macaque au parc aux singes de Takasakiyama, entre Beppu et Oita sur l'île de Kyushu

Et puis le repas a été servi en grande cérémonie : l’animateur crie le décompte dans son micro, les membres de l’équipe tirent un chariot déversant des centaines de légumes pris d’assaut par les singes qui s’en vont ensuite déguster leur butin dans un coin. C’est vraiment rigolo à voir !

Singe mangeant de la patate douce au parc aux singes de Takasakiyama, entre Beppu et Oita sur l'île de Kyushu

Le lieu est vraiment bien fait : c’est grand, avec deux jolis temples, une cloche en bronze et aussi des jeux (balançoires, toboggans, cordes). Les singes sont vraiment en liberté, on se sent tout petit face à eux. C’est drôle d’ailleurs de voir comment certains d’entre eux se postent entre les humains pour observer leurs congénères.

Maman et bébé singe, parc aux singes de Takasakiyama, entre Beppu et Oita sur l'île de Kyushu

Finalement, cette visite m’a réconciliée avec les singes et c’est bien moins triste qu’un zoo classique ! Si vous avez le temps, n’hésitez pas à y faire un tour, si vous êtes avec des enfants, c’est vraiment la balade incontournable !

Singe joueur au parc aux singes de Takasakiyama, entre Beppu et Oita sur l'île de Kyushu

Comment se rendre au parc de Takasakiyama près de Beppu ?

Pour s’y rendre en bus du centre de Beppu : prendre le AS60 ou le AS61 en direction de la station « Ōita » (大分 駅) et descendre à « Takasakiyama – Umitamago » (高崎 山·う み た ま ご) . L’aller prend dix minutes et coûte 410¥. Il y a un bus par heure.

Vous pouvez opter pour le « Monkey Marine Ticket » qui, pour 2450¥, comprend l’aller-retour de Beppu (ou de la gare d’Ōita) au parc, l’entrée du parc et celle de l’aquarium voisin Umitamago. Le billet est vendu par la compagnie «Ōita Kotsu » et peut être acheté à l’office de tourisme de Beppu (dans la gare de Beppu) ou celui d’Ōita(dans la gare d’Ōita).

    
Prénom Takasakiyama / 高崎山自然動物園
Catégorie Parc zoologique
Adresse 〒870-0802 Oita Prefecture, Oita, Kanzaki, 3098−1
Accès [map]〒870-0802 Oita Prefecture, Oita, Kanzaki, 3098−1[/map]
Horaires Tous les jours, de 8h30 à 17h
Prix ¥510
Mode de paiement Cash

 

Article réalisé en partenariat avec la préfecture d’Oita / L’office de tourisme d’Oita

Mathilde Heidary

Mathilde Heidary

Hello ! My name is Mathilde, I'm French. I left Paris in March 2016 for 1 year of traveling through Japan (thanks to the Working-Holiday Visa). On the agenda: discovery of the most secret little spots of Japan. Follow the guide!

Laisser un commentaire


X