Culture

Étiquette japonaise : petit guide des bonnes manières !


J’aime voyager et ce que j’aime particulièrement, c’est la rencontre avec les habitants et la découverte de leur culture. C’est une des raisons principales de ma venue au Japon et, même si le pays s’est beaucoup occidentalisé ces dernières années, il n’en reste pas moins à part avec son étiquette constituée d’us et coutumes particuliers. Même si l’on ne vous en tiendra pas rigueur dans le cas contraire, connaître et respecter les règles tacites de la vie en communauté au Japon vous évitera certaines déconvenues et rendra votre voyage plus agréable.

Dans les transports 

Étiquette japonaise : respecter les files dans le métro au Japon

Vous serez sûrement amené à utiliser les transports en commun. Comme un peu partout dans le monde, certaines places sont réservées aux personnes âgées, en situation de handicap, aux femmes enceintes ou aux adultes accompagnés d’enfants en bas âge. Il n’est bien sûr pas interdit de vous y asseoir s’il n’y a personne, mais l’étiquette veut que vous soyez prêt céder votre siège si besoin. Vous les repèrerez facilement grâce à leur couleur différente (ces places sont souvent bleues) et aux pictos affichés au-dessus des sièges.

Votre téléphone doit être mis en mode vibreur et vous devrez vous abstenir de passer des appels dans les wagons. Attendez plutôt d’être sorti sur les quais pour répondre, appeler ou rappeler. Si c’est un appel urgent, essayez de parler à voix basse. Dans le même esprit, évitez de manger dans les transports.

Aux heures de pointe, souvent tôt le matin, certains wagons sont réservés aux femmes. Cette mesure a été prise pour éviter les attouchements très fréquents, particulièrement aux heures de pointe lorsque les métros sont bondés et les passagers collés les uns aux autres. Faites donc attention au marquage au sol sur le quai (là encore, vous trouverez des pictos) et à l’heure, car le reste du temps ces wagons redeviennent normaux.

Dans les escalators entre les stations, vous devez vous ranger – à gauche dans la région du Kantô et à droite dans le Kansai – pour laisser passer les gens qui souhaitent monter plus vite. Les escaliers ont également un sens, généralement indiqué par des flèches au sol. Si vous n’en voyez pas, cherchez les signes 上り (“nobori”) pour la montée et 下り (“kudari”) pour la descente.

Étiquette japonaise : escalator dans le métro au Japon

Vous moucher en public est très mal vu ici ! Renifler en revanche ne pose aucun problème. C’est curieux oui, mais c’est comme ça ! Ce dernier conseil ne s’applique pas qu’aux transports en commun : où que vous soyez, dans n’importe quel lieu public, n’hésitez pas à renifler jusqu’à ce que vous trouviez un endroit où vous moucher à l’abri des regards.

Au restaurant

Étiquette japonaise : comment se comporter au restaurant

Attention à l’état de vos chaussettes, car dans certains restaurants vous devrez vous déchausser à l’entrée (un peu comme si vous entriez chez quelqu’un). En arrivant, si vous voyez un espace où ranger vos chaussures, ça devrait vous mettre la puce à l’oreille. Parfois vous pourrez emprunter des chaussons, pour vous rendre aux toilettes par exemple. À noter pour les adeptes du shopping : la plupart des magasins vous demandent également de vous déchausser avant d’entrer dans la cabine d’essayage. Dans certaines boutiques, on vous tendra aussi une espèce de sac à mettre sur votre tête avant de passer les vêtements, ceci pour ne pas les salir (maquillage, transpiration).

Si vous avez commandé un plat comprenant un bol de riz, faites attention à ne pas planter vos baguettes dans le riz. Traditionnellement, on plante des bâtons d’encens dans des bols de riz pour honorer les défunts ; vous comprendrez alors la connotation qu’a ce geste pour les Japonais.

Lorsque vous avez fini de passer votre commande, vous verrez que généralement, le serveur ou la serveuse glisse un petit papier sur votre table. Il s’agit du résumé de votre commande, ne l’oubliez pas au moment d’aller payer à la caisse. Si le paiement se fait à table, demandez simplement l’addition en disant « okaïkéi onegaishimasu » (« l’addition s’il vous plaît »).

Étiquette japonaise : commander dans un restaurant au Japon

Lorsque vous irez manger des râmen, soba et autre udon, ne soyez pas surpris par les bruits d’aspiration que font les Japonais et n’hésitez pas à les suivre : c’est le signe que vous appréciez ce que vous dégustez !

Enfin, au Japon, on ne laisse pas de pourboire. Même si le personnel a été très agréable avec vous, le pourboire n’existe pas. Si vous laissez de l’argent, vous risquez au pire de froisser l’équipe du restaurant, au mieux, qu’on vous poursuive dans la rue pour vous rendre votre argent.

Dans la rue

Étiquette japonaise : dans la rue au Japon il y a des règles à respecter

Comme dans les transports en public, ça ne se fait pas trop de manger dans la rue. Essayez plutôt de trouver un endroit tranquille, comme un parc, où grignoter discrètement.

Si vous êtes fumeurs, au Japon, vous ne pourrez pas fumer n’importe où dans la rue, il vous faudra trouver une « Smoking Area » ou un endroit avec des cendriers dehors pour pouvoir allumer votre cigarette. Si vous ne respectez pas cette règle, vous vous exposez à une amende. Vous trouverez néanmoins de nombreux restaurants et cafés avec des zones « fumeurs » ! Quant aux bars, ils sont généralement tous fumeurs, poumons sensibles sachez-le !

Étiquette japonaise : espaces fumeurs dans la rue au Japon

Faites attention lorsque vous traversez la rue au passage piéton : au Japon, les feux passent presque instantanément au vert pour les voitures ! Ne prenez donc pas de risques, arrêtez-vous dès que vous voyez le petit bonhomme vert clignoter.

Étiquette japonaise : gestion des poubelles et tri des déchets au Japon

Enfin, la gestion des poubelles. Depuis les attentats au gaz sarin dans les années 90, les poubelles ont été retirées de l’espace public. Vous devrez donc garder vos déchets sur vous jusqu’à en trouver une dans un lieu privé. Cherchez du côté des konbini (magasins de proximité), ils en ont quasiment tous ! Attention toutefois à bien respecter le tri au risque de vous faire réprimander. Vous verrez aussi des poubelles près des distributeurs de boissons, celles-ci sont réservées aux canettes et aux bouteilles en plastique, n’essayez pas d’y jeter vos autres déchets. Au niveau du tri, vous pourrez jeter tous ce qui n’est pas recyclable (et généralement sale) dans la poubelle des « Burnables », les plastiques propres (notamment les bouteilles) dans la poubelle des « Plastics » et les papiers et cartons dans la poubelle « Papers ». Les poubelles dédiées au verre étant plus rares, vous pouvez glisser vos bouteilles en verre dans celle des « burnables » si vous n’avez pas d’alternative.

Étiquette japonaise : gestion des poubelles et tri des déchets au Japon

Vous voilà maintenant prêts pour une démonstration de politesse au pays du soleil levant !

Commentaires