fbpx Skip to main content
ChubuTourisme

Escapade historique à Shimoda, à l’extrémité sud de la péninsule d’Izu

Par 6 août 2016août 18th, 2020Un commentaire

Si vous voulez passer quelques jours en dehors de Tokyo, sans partir trop loin, ni pour trop cher, la péninsule Izu est une option intéressante.

Visite de la ville de Shimoda sur la côte est de la péninsule d'Izu

Vous pourrez par exemple visiter la ville de Shimoda sur la côte Est d’Izu. La ville est assez petite et il est possible de la visiter en un week-end. En partant de la gare de Tokyo pour aller jusqu’à Izukyu Shimoda avec le shinkansen, le trajet ne prend que 2h30 et vous coûtera autour de 6000¥ l’aller simple (gratuit avec le JR pass). Vous ferez un changement à la gare d’Atami. De là, vous aurez peut-être l’occasion de prendre le « Kurofune train » (Kurofune signifiant « navire noir« ) qui, grâce à ses sièges dirigés vers la mer, offre une vue panoramique de la baie.

Vue sur la mer du « Kurofune train »

Shimoda est notamment connue pour son patrimoine historique. C’est ici que le Commodore Perry est arrivé en 1853 pour exiger du pays une ouverture commerciale sur le reste du monde. Vous trouverez d’ailleurs de nombreux rappels de cet événement dans la ville qui en a fait son attraction locale.

Chaque année au mois de mai, la ville organise le Kurofune Matsuri, un petit festival avec des reconstitutions historiques, une parade de militaires et d’officiels japonais et américains, des stands de nourriture, etc.Vous pouvez tout à fait profiter de cet événement pour découvrir Shimoda !

Téléphérique de Shimoda pour se rendre au sommet du mont Nesugata

Vous pourrez commencer votre visite en prenant le téléphérique derrière la gare (1030¥). Il vous emmènera au sommet du mont Nesugata où se trouve un jardin. À votre arrivée au sommet, on vous remettra un plan du jardin.

À noter : certains billets combinés intègrent l’entrée du musée retraçant l’évolution de la photographie. Les légendes sont toutes en japonais et le musée ne comprend qu’une seule pièce, mais les appareils sont vraiment très beaux. Vous aurez aussi la chance de découvrir quelques-unes des techniques utilisées à l’époque.

Temple du jardin du mont Nesugata à Shimoda

Dans le temple qui se trouve au milieu du jardin, vous pourrez acheter de petits galets de terre et essayer de les envoyer entre les deux cerceaux entrelacés un peu plus bas. Si vous réussissez à toucher la pierre, l’harmonie régnera avec toutes les personnes que vous connaissez et que vous rencontrerez. Ne vous inquiétez pas, vous avez trois tentative pour y arriver !

Lancé de galets dans des cercles au mont Nesugata à Shimoda

La vue sur la baie est superbe. Vous apercevrez un petit Torii (portail shintô) rouge sur un minuscule îlot, la réplique du navire de Perry (pour 1000¥, vous pourrez faire un tour de 20 minutes environ dans baie sur le Kurofune ) et le port de plaisance de Shimoda.

Galets souvenirs du mont Nesugata à Shimoda

En redescendant, vous pourrez facilement rejoindre le temple Hofukuji, qui se trouve à moins de 300 mètres. Juste à côté du temple, vous trouverez un musée retraçant la vie tragique de « Tojin Okichi » (l’étrangère Okichi). Cette geisha de Shimoda fut rejetée par la population de la ville après avoir été sommée de servir le premier consul général américain Townsend Harris. Sa tombe se trouve d’ailleurs dans le jardin derrière le temple. Un peu plus loin, vous verrez aussi le sanctuaire Hachiman.

Remontez ensuite My-My Dôry jusqu’au temple Ryôsenji. C’est ici que le premier consul général américain signa un contrat commercial avec le Japon en 1858, suivant le traité de Kanagawa signé grâce à Perry en 1854.

Musée d'histoire de Shimoda dans la péninsule d'Izu

Vous trouverez en face du temple, le musée (500¥) dédié à l’arrivée des bateaux noirs de Perry au Japon. L’établissement n’est pas très grand, mais les peintures d’origine, ainsi qu’une multitude d’objets d’époque valent le détour. La représentation très subjective des Occidentaux par les Japonais de l’époque est à mon avis ce qu’il y a plus intéressant ici.

N’hésitez pas à faire un tour dans la boutique attenante. Vous y trouverez une collection impressionnante de cartes postales très originales.

Charmante Perry road à Shimoda dans la péninsule d'Izu

En sortant, prenez à gauche et vous tomberez sur Perry road. Avec son petit ruisseau, ses ponts en bois rouge, ses boutiques, ses minuscules restaurants et ses saules pleureurs, cette petite allée vous transportera dans une autre époque.

Si vous avez la chance de séjourner à Shimoda pendant le Kurofune Festival, vous verrez sûrement des passants vêtus de kimonos !

Vue sur la baie dans le parc de Shimoda, péninsule d'Izu

En allant au bout de la rue, vous tomberez sur la promenade dans le parc de Shimoda et vous pourrez vous balader sur le bord de mer ou faire un tour dans l’aquarium.

Si le temps le permet, n’hésitez pas non plus à faire un tour sur la plage Tatadohama (arrêt de bus Tatado Hama). C’est l’une des plus belles plages de sable blanc du Japon !

Adélaïde Jalabert

Adélaïde Jalabert

Adélaïde a grandi aux Antilles et garde une âme d'insulaire mixant les cultures et les influences diverses. Catapultée à Paris, elle étudie les Arts Plastiques et la communication à La Sorbonne pendant 6 ans. Puis sa soif d'ailleurs la pousse, à 26 ans, à s'expatrier au Japon afin de découvrir le pays et d'apprendre la langue. Elle partage aujourd'hui les habitudes nippones, entre autres l'art de vivre et la gastronomie. Ce qu'elle aime ? L'Art, le cinéma, la photographie, l'histoire, mais aussi l'écologie, les plats végétariens et la Nature sauvage.

https://adelaidejalabert.wordpress.com/

Laisser un commentaire