fbpx

Perché dans les hauteurs sur les côtes de l’île d’Omishima, dans la région de Setouchi, le design saisissant du musée de Toyo Ito nous fait tout de suite entrer dans l’univers original de cet architecte renommé. Entouré de mandariniers et surplombant la mer, ce bâtiment conçu par l’Homme parvient à compléter à la perfection les paysages de collines vallonnées et de côtes rocailleuses qui l’entourent. La région est parcourue de nombreuses œuvres d’art et de musées, dont le musée d’Ito, et a su attirer l’attention des amateurs d’art et d’architecture, aidée par la popularité de la triennale de Setouchi.

Le musée Toyo Ito dans la région de setouchi

La création du musée d’architecture de Toyo Ito

Lorsqu’il fut invité à créer une annexe au musée Tokoro, l’architecte Toyo Ito, lauréat du prix Pritzker, désirait depuis longtemps déjà ouvrir une école pour jeunes architectes, et il saisit cette occasion pour créer le musée Toyo Ito. En découvrant l’île d’Omishima, il fut frappé par la beauté de la région et ressentit un immense pouvoir émanant de ces terres qui l’inspirèrent pour concevoir le hall principal du musée, connu sous le nom de Steel Hut (cabane d’acier). Son atelier, la Silver Hut (la cabane d’argent), lauréat du prix de l’institut d’architecture du Japon, fut acheminé depuis son lieu d’origine se trouvant à Nakano (Tokyo). Situé sur un terrain en pente, le musée permet également d’admirer les magnifiques paysages de la mer intérieure de Seto.

La Steel Hut : à la découverte des créations de Toyo Ito

Connues pour se soustraire aux contraintes physiques et sociales, les œuvres d’Ito fleurissent récemment à travers le monde, du célèbre musée international du baroque au Mexique à la Taichung Metropolitan Opera House à Taïwan. Au Japon, il est avant tout connu pour la Silver Hut, son ancienne résidence, ainsi que pour la Minna no Ie (la maison pour tous) qu’il a conçue en collaboration avec de jeunes architectes à la suite du tremblement de terre de Tohoku en 2011. Le musée d’architecture de Toyo est fait de métal et arbore une structure angulaire qui évoque une coque de navire s’élevant avec force au milieu des paysages de l’île.

À l’intérieur, des formes géométriques s’imbriquent les unes aux autres en se gardant bien de reproduire un agencement traditionnel de pièces et proposant plutôt aux visiteurs de parcourir des bulles de créativité interconnectées. On découvre la carrière et l’œuvre de Toyo Ito au travers de l’exposition permanente du musée et de quelques installations en extérieur. L’espace d’exposition intérieur met l’accent sur les concepts de l’architecte, les processus de création, et l’achèvement de son travail. Dehors, un autre espace d’exposition présente ses œuvres à travers des photos, des vidéos et des maquettes. Ce musée est un lieu où les visiteurs peuvent penser leur propre lien avec l’architecture, questionner les œuvres et trouver les thèmes avec lesquels ils entrent en résonance, et bien sûr en apprendre plus sur le travail de Toyo Ito.

La Silver Hut : une école d’architectes

Petit pavillon tranquille ouvert à la brise marine, la Silver Hut du musée de Toyo Ito est un espace de sérénité mais aussi de créativité. Il se divise en trois sections principales : une archive de dessins, un espace d’atelier en plein-air, et un second espace en plein-air où se trouvent les meubles créés par Teruaki Ohashi qui occupaient la Silver Hut à l’origine. Impossible d’admirer la vue sans tomber sous le charme de ce bâtiment qui embellit les lieux. Les ombres des piliers placés avec précision semblent dessiner une carte sur le sol, et d’immenses arches encadrent une vue déjà spectaculaire en elle-même.

Vue sur les îles de Setouchi depuis la Silver Hut du musée d'architecture Toyo Ito

Le musée de Toyo Ito est une surprise, une très agréable surprise qui nous rappelle que la région de Setouchi est liée au monde de l’architecture. Qu’il s’agisse d’une forme de pèlerinage architectural ou d’une étape sur la piste cyclable de la Shimanami Kaido, tout le monde trouvera une bonne raison de s’arrêter dans ce musée. Complétant la beauté du paysage plutôt que de chercher à s’en démarquer, ce musée souligne l’importance de la symbiose entre l’œuvre et son environnement, l’un des éléments clef du style de Toyo Ito.

Comment se rendre au musée de Toyo Ito

Il faut compter environ 55 minutes de route pour se rendre au musée de Toyo Ito depuis Onomichi, et 2h20 de route depuis la gare d’Hiroshima.

Adresse : 2418, Urado, Omishima-machi, Imabari, Ehime 794-1308
Téléphone : +81 897-74-7220
Horaires : 9h – 17h
Fermé les lundis et du 27 au 31 décembre. Si le lundi est un jour férié, le musée est ouvert et ferme le jour suivant.
Tarif : Adulte (de 18 à 64 ans) : 840 yens

Article écrit en partenariat avec Setouchi Shimanami Kaido executive committee
Traduit de l’anglais par Joachim Ducos

Lily Crossley-Baxter

Lily Crossley-Baxter

I’m a travel and culture writer from North Wales, but I’ve been based in Japan for the past six years. I love exploring the rural side of Japan, especially to see communities working on unusual regeneration projects. I spent my first year here in Mie prefecture, later moving to Tokyo and am really lucky to have been able to experience both sides of daily life. Between onsen, the food and the unique festivals, I have so many places left to explore in Japan but also love getting out of the country to travel abroad — it gives you a great perspective on what makes each place unique.

Laisser un commentaire


X