fbpx Skip to main content

En arrivant au Japon, la région d’Okinawa faisait partie de mon programme. J’ai eu la chance de découvrir Kumejima, une île de 8 200 habitants pour une superficie de 63.5 km². J’ai grandi sur une toute petite île des Caraïbes, autant dire que l’ambiance tropicale de Kumejima ne m’a donc pas dépaysée. Sa situation reculée (à l’extrême sud-ouest du Japon) permet de se détendre et d’échapper à la ferveur tokyoïte.

Vue de la plage de Kumejima à Okinawa

Pour y accéder, il faudra passer par Naha, la capitale de l’île principale d’Okinawa. Il faut compter environ 3h d’avion depuis Tokyo. Ensuite, il est possible de prendre un vol régional qui dure moins de 30 minutes (le prix dépend des offres des compagnies aériennes) ou de faire le trajet en ferry, mais il faut alors compter presque 3h (pour 6450aller-retour).

Malgré sa taille modeste, Kumejima regorge de choses à voir. Vous pouvez y passer trois jours comme sept sans vous ennuyer. Voici les 10 lieux que je vous conseille :

Piscine de poissons tropicaux à Kumejima, Okinawa

1. Les piscines de poissons tropicaux

Kumejima est réputée pour la diversité de sa faune aquatique. Vous vous en rendrez vite compte avec ces piscines naturelles formées par la marée. Des points d’eau qui regorgent de petits poissons colorés (parmi d’autres espèces) ! Quelques morceaux de pain vous permettront peut-être de faire sortir de petites murènes de leur cachette. Prévoyez de bonnes chaussures !

Hate no hama : l'île de sable blanc.

2. Hate no hama : l’île de sable blanc

Hate est une superbe plage de sable blanc, un incontournable de Kumejima. Une navette vous y emmènera en 15-20 minutes. Sur place, vous pourrez faire du “snorkeling” et admirer les poissons. En dehors de la période estivale, l’eau est plus froide et le vent souffle en continu, mais vous apprécierez tout de même une journée ensoleillée sur la plage d’Hate. 

Il est possible de se rendre en bateau à fond de verre sur la petite île ; un chouette moyen d’observer les poissons. Il existe plusieurs offres, à titre indicatif voici les deux extrêmes : 

> La moins chère : pour 3000¥, on vous emmène en bateau à fond transparent sur l’île où vous passerez 1h30 avant de retourner à Kumejima.

> La plus complète : pour 5500¥, on vous emmène en bateau à fond transparent sur l’île où vous passerez la journée entière. Le matériel de snorkeling est fourni et le déjeuner compris.

 

À noter : les liens renvoient vers un site en japonais mais vous pouvez demander la traduction automatique des textes à votre navigateur internet.

3. La plage Shinri et l’aéroport

À marée basse, sur la plage Shinri, vous pouvez vous promener les pieds dans l’eau. Lorsqu’elle se retire, la mer laisse place à de petits îlots plein de vie (crevettes, crabes…). La plage offre une vue directe sur l’aéroport et de temps à autre, vous pourrez apercevoir des avions décoller ou atterrir.

La plage Shinri proche de l'aéroport

4. Les rochers “Tatami”

Okinawa, les rochers "Tatami" de Kumejima

La forme de ces rochers rappelle la disposition des tatamis (d’où son nom) ou celle des écailles d’une tortue. Ils se trouvent d’ailleurs sur la plage située en face du musée sur les tortues marines. Leur forme géométrique et régulière est très originale. On jurerait qu’il s’agit d’un décor artificiel !

5. Tori No Kuchi : la falaise en forme de bec d’oiseau

Au sud de l’île, vous tomberez sur cet étrange rocher dont la forme rappelle celle d’un bec d’oiseau. Plusieurs trajets de randonnées y mènent.

6. Miifugaa

Voilà une autre originalité du paysage de Kumejima : Miifugaa est un exemple de l’influence que peut avoir l’érosion sur les formations rocheuses du littoral. L’endroit est très beau à voir et proche des ruines du Château Gushikawa.

Plage de Miifugaa sur l'île de Kumejima à Okinawa

7. Hiyajo Cliff : un point de vue sur Kumejima et ses alentours

Situé en hauteur, Hiyago cliff permet d’avoir une vue panoramique sur l’île. En contrebas, vous apercevrez les fermes d’élevage de crevettes (kuruma ebi ou crevette tigrée). Kumejima est également visible des îles Tonaki et Aguni.

8. Obakezaka : la pente hantée

Cette petite portion de route est l’attraction locale. Si vous louez une voiture pour vous déplacer, vous pourrez faire l’expérience de cette illusion d’optique. En vous arrêtant au milieu du pont au point mort, les voitures semblent monter la pente !

9. Les lucioles de Kumejima (avril-mai)

À la nuit tombée, vous pourrez observer de nombreuses variétés de lucioles, l’une d’elles est d’ailleurs une espèce locale que l’on ne trouve que sur Kumejima ! Pour les voir, vous avez la possibilité de rejoindre une visite organisée par le Pavillon des Lucioles (ouvert de 8h30 à 17h30, fermé les lundi et mardi). Cependant, comme la visite guidée est en japonais et son prix assez élevé (2500¥pour les adultes), je vous conseille d’aller observer les lucioles par vos propres moyens. Il suffit de vous rendre au Pavillon (100¥pour les adultes, 50¥pour les enfants) dans l’après-midi afin d’obtenir un maximum d’informations, puis de rejoindre le point d’observation facilement identifiable depuis la route.

Vue de la plage de Shinri sur l'île de Kumejima à Okinawa

10. Les châteaux Uegusuku et Gushikawa : deux sites de ruines historiques

Gushikawa se trouve au nord-ouest de l’île. Le site qui date du 15e siècle est surtout constitué de pierres gravées. Uegusuku se situe un peu plus à l’est et date également du 15e siècle. Ce château est le plus haut placé de toute la préfecture d’Okinawa (à 310 mètres de hauteur). Par beau temps, il permet d’apercevoir les îles des environs et parfois même, l’île principale d’Okinawa !

N’hésitez pas non plus à partir à la découverte des différentes plages de Kumejima, dont Eef, l’une des 100 plus belles plages du Japon !

Adélaïde Jalabert

Adélaïde Jalabert

Adélaïde a grandi aux Antilles et garde une âme d'insulaire mixant les cultures et les influences diverses. Catapultée à Paris, elle étudie les Arts Plastiques et la communication à La Sorbonne pendant 6 ans. Puis sa soif d'ailleurs la pousse, à 26 ans, à s'expatrier au Japon afin de découvrir le pays et d'apprendre la langue. Elle partage aujourd'hui les habitudes nippones, entre autres l'art de vivre et la gastronomie. Ce qu'elle aime ? L'Art, le cinéma, la photographie, l'histoire, mais aussi l'écologie, les plats végétariens et la Nature sauvage.

https://adelaidejalabert.wordpress.com/

Laisser un commentaire


X