fbpx Skip to main content

Il y a quelques décennies, si on nous avait dit qu’un jour on pourrait visiter un musée pieds nus pour y escalader des cascades, poursuivre des carpes koï qui se transforment en fleurs lorsqu’on les attrape, ou encore déambuler au milieu des cristaux étincelants d’une galaxie lointaines, on aurait trouvé cette idée totalement farfelue.

Deux personnes dans l'exposition de teamLab Planets The Infinite Crystal Universz

Pourtant aujourd’hui ce lieu existe à Toyosu (豊洲), sur la baie de Tokyo (東京). Tout ça est devenu réalité à teamLab Planets, un musée digital interactif qui propose une immersion totale au cours de laquelle la frontière entre corps et art disparaît au profit d’une expérience unique. Tous les sens sont stimulés : le toucher, la vue, l’ouïe, l’odorat… et l’imagination. Les visiteurs sont plongés dans un monde d’art en perpétuel changement.

L’art digital révolutionnaire de teamLab

Le projet “teamLab” fut créé en 2001 à Tokyo par Toshiyuki Inoko. Inoko est avant tout un physicien et un mathématicien japonais, mais il décida de créer un collectif rassemblant artistes et scientifiques afin d’explorer les liens entre la science, la technologie, l’art, et la nature. Son équipe compte plus de 500 professionnels venus d’horizons aussi différents que l’architecture, la programmation, les mathématiques, l’ingénierie, la physique, la biologie, et l’art. Leur mission ? Libérer l’art de son support physique et transcender le cadre grâce aux technologies digitales.

Entrée du musée multi-sensoriel de teamLap Planets à Tokyo
Entrée de teamLab Planets à Tokyo

Si les membres de teamLab viennent de pays différents, le projet trouve ses racines au Japon et son siège se trouve à Tokyo. C’est la raison pour laquelle les messages portés par ce projet et ses objectifs sont proches des idées transmises par la religion shinto, dans laquelle la nature joue un rôle prépondérant.

Durant deux décennies, teamLab a mis sur pied de nombreuses expositions dans différents pays. Leur première exposition permanente ouvrit en 2012 : un mur digital composé de 13 écrans implantés dans les murs du rez-de-chaussée de l’iconique Tokyo Skytree.

Mais ce n’est qu’en juin 2018 que le premier musée d’art digital du monde fut ouvert : teamLab Borderless, situé à Odaiba (お台場), une île artificielle futuriste de Tokyo. Quelques semaines plus tard, en juillet 2018, teamLab Planets ouvrait également ses portes. Contrairement au premier, teamLab Planets est une exposition éphémère dont la fermeture est prévue pour fin 2022.

L’ouverture de ces deux musées a révolutionné le monde de l’art digital et ils ont enregistré des records d’entrées. Durant sa première année d’existence, teamLab Borderless a attiré 2,3 millions de visiteurs venus de 160 pays différents, et 1,25 million de visiteurs venus de 106 pays ont exploré l’exposition de teamLab Planets.

Avant de visiter teamLab Planets

TeamLab Planets propose un concept “d’immersion corporelle“, une expérience qui fait tomber les frontières entre art et corps. Les visiteurs pénètrent dans un monde magique qui prend vie. Il y a donc certains points à garder à l’esprit avant d’entrer dans le musée.

explorer les sphères colorées de teamLab Planets
  • Billets d’entrée : teamLab Planets est l’un des musées les plus visités de Tokyo et ses capacités sont limitées. Je vous recommande donc d’acheter vos billets d’entrée avant votre visite, en particulier si vous prévoyez de vous y rendre pendant les vacances ou durant le week-end. En achetant vos billets à l’avance vous serez sûr de pouvoir visiter le musée au jour et à l’heure que vous aurez choisi et vous ne perdrez pas votre temps dans la file d’attente. Il existe plusieurs manières d’acheter votre billet d’entrée à l’avance, mais nous vous recommandons de passer par Voyagin, notre prestataire officiel, où vous pourrez acheter vos billets de manière simple et rapide.
  • Chaussures : Chaussures et chaussettes sont interdites sur l’ensemble de l’exposition. Vous pourrez déposer vos chaussures dans des casiers à l’entrée du musée et profiter de cette expérience unique pieds nus.
  • Vêtements : Dans certaines parties de l’exposition vous vous retrouverez avec de l’eau à hauteur des genoux, je vous recommande donc de vous rendre au musée avec des vêtements qui vous pourrez facilement remonter sur vos jambes. On y trouve également des sols recouverts de miroirs, si vous portez une robe ou une jupe il est donc préférable de porter un short sous vos vêtements. Mais pas d’inquiétudes, il est possible de louer gratuitement un short au musée.
  • Parcours : La visite de teamLab Planets se fait le long d’un parcours à sens unique qui ne devrait normalement pas demander plus de deux heures de visite. Mais gardez en tête qu’il n’est pas possible de revenir en arrière, soyez donc sûr de bien profiter de chaque pièce et de prendre les photos que vous voulez avant de passer à la suivante.
  • L’application teamLab : Cette application permet d’interagir avec les deux expositions de teamLab et est disponible sur iOS et sur Android. Le musée est équipé de WiFi gratuit.
  • COVID-19 : Le musée a pris des mesures sanitaires pour garantir la sécurité des visiteurs et du personnel du musée. La capacité d’accueil du musée a été limitée, le port du masque est obligatoire, des scanners qui prennent la température des visiteurs ont été mis en place, et les mesures de nettoyage et de désinfection ont été renforcées.
    *Rendez-vous sur cette page pour connaître toutes les mesures sanitaires prises par TeamLab Plaent TOKYO face à l’épidémie de COVID-19.
mesures de prévention face à l'épidémie de COVID-19 au Japon
Mesures de prévention pour faire face au COVID-19 à teamLab Planets

Immersion totale à teamLab Planets

Le concept d’immersion corporelle de temLab Planets cherche à faire de l’art une expérience qui passe par le corps. Le long du parcours, les lumières, les sons, les textures, et mêmes les odeurs, ne cessent de changer. Chaque espace constitue une expérience différente pour chacun de vos sens.

TeamLab Planets est constitué de quatre vastes espaces d’exposition et de huit œuvres distinctes. Sept d’entre elles se trouvent à l’intérieur et une se trouve à l’extérieur. Contrairement à teamLab Borderless, qui ne comporte pas de parcours, teamLab Planets suit un chemin tracé et il vous faudra passer par un espace d’exposition pour vous rendre au suivant.

Universe of Water Particles Falling from the Sky

Cette œuvre qui fait partie de teamLab Planets se trouve à l’extérieur, devant l’entrée du musée, et tout le monde peut en profiter gratuitement. Il s’agit d’une cascade digitale sur un immense monolithe. Le flux de la cascade change à l’approche d’une personne, symbole de l’influence des gens sur la nature.

Si vous vous trouvez à Tokyo mais que vous n’avez pas prévu de visiter le musée, c’est excellente opportunité de découvrir le travail de teamLab gratuitement.

Waterfall of Light Particles at the Top of an Incline

Lorsque vous quittez l’espace des casiers, l’aventure commence ! Il vous faudra marcher le long d’un couloir plongé dans l’obscurité. De faibles lumières bleues guident vos pas tandis que vous entendrez le son d’un cours d’eau lointain. Plus on avance plus le bruit de l’eau se rapproche, jusqu’à ce qu’on se retrouve face à une magnifique cascade. Pour y arriver il faudra monter une pente parcourue d’eau qui vient caresser vos pieds nus. En sortant de cet espace, le personnel vous donnera une serviette pour que vous puissiez sécher vos pieds.

couloir éclairé par de faibles lumières bleues

Cette œuvre est une excellente introduction au concept d’immersion corporelle de temLab Planets : nos sens sont mis à contribution par la lumière, le son, et l’eau. Dès le début de cette aventure, les visiteurs sont totalement plongés dans cette expérience multi-sensorielle et laissent le monde réel derrière eux.

Soft Black Hole – Your Body Becomes a Space that Influences Another Body

Cette exposition est temporairement fermée en raison des mesures sanitaires prises pour faire face à l’épidémie de COVID-19.

Cet espace représente un trou noir. Il vous faudra vous extraire à sa force gravitationnelle. Et c’est plus compliqué que ça en a l’air : chacun de vos pas s’enfonce dans un sol à la surface molle. Cet espace change de forme en permanence se transforme non seulement à cause de vos propres actions, mais aussi par celles des autres visiteurs qui font face à la même situation que vous.

Exposition du trou noir à teamLab Planets

Cette œuvre nous invite à penser à notre vie quotidienne, à prendre conscience de l’impact que notre corps a autour de nous, dans la nature, dans l’espace, et sur le reste de l’humanité.

The Infinite Crystal Universe

Après vous être extrait du trou noir, vous marcherez dans un autre couloir faiblement éclairé similaire au premier. Mais cette fois le chemin se termine là où la galaxie commence. Vous vous retrouverez soudainement dans un labyrinthe de cristal et de lumières se reflétant à l’infini dans toutes les directions. Dans cette pièce, le plafond, les murs, et le sol sont recouverts de miroirs (attention aux robes et aux jupes), donnant l’impression d’un monde magique sans limite.

C’est le moment de sortir votre téléphone pour utiliser l’application de teamLab ! Vous pouvez interagir avec les cristaux de cet univers infini grâce à l’application. Vous pourrez sélectionner des éléments à lancer dans l’espace, ce qui donnera lieu à des scénarios lumineux éphémères et changeants.

C’est la raison pour laquelle cette œuvre est en perpétuel mouvement, et chaque moment y est parfaitement unique, tout comme dans le monde réel, en perpétuel changement en fonction de chaque personne qui l’habite.

Drawing on the Water Surface Created by the Dance of Koi and People – Infinity

Dans cette pièce, vous allez devoir vous plonger littéralement dans l’œuvre d’art. Mais d’abord, remontez vos vêtements au dessus des genoux. Quand vous êtes prêt, vous pourrez entrer dans un étang qui abrite des centaines de carpes koï digitales qui nagent autour de vous. Si vous tentez des les attraper ou de les toucher, elles explosent et se transforment en fleurs dont les couleurs dépendent de la saison à laquelle vous visitez le musée. Toutes les sept minutes, tous les poissons se changent en lignes de couleur qui illuminent la salle.

Faites particulièrement attention à ne pas faire tomber vos affaires ou votre téléphone dans l’eau !

carpes digitales d'une exposition de teamLab Planets à Tokyo

Cold Life

Cette œuvre se cache dans une petite pièce accessible depuis l’étang aux poissons. Il vous faudra marcher dans l’eau pour vous y rentre, mais vous pourrez vous y assoir et admirer cette interprétation moderne et digitale de la calligraphie japonaise. Sur l’écran, vous découvrirez les traits du kanji 生, qui veut dire “vie”, se transformer en arbre rempli de fleurs et de papillons.

Expanding Three-Dimensional Existence in Transforming Space – Flattening 3 Colors and 9 Blurred Colors

La pièce suivante est remplie de sphères géantes lumineuses et colorées. Ces sphères se réfléchissent sur les miroirs qui sont installés au sol et flottent autour des visiteurs. Si vous touchez une sphère, elle change de couleur. Selon l’interaction des visiteurs avec ces sphères, l’espace se transforme peu à peu. Lorsque l’espace vide entre les sphères est suffisant, elles s’élèvent vers le plafond.

Cette œuvre s’appuie sur les trois couleurs primaires de la lumières (rouge, vert, et bleu) et sur les neuf autres couleurs qui représentent les teintes que l’on peut trouver dans la nature. C’est la raison pour laquelle les sphères peuvent prendre douze teintes différentes.

Floating in the Falling Universe of Flowers

Cette pièce est la dernière du musée. On vous demandera de vous assoir sur un sol recouvert de miroirs et de profiter du spectacle en silence. Vous aurez la sensation de flotter dans un univers empli de fleurs digitales qui vous entourent et se transforment tandis que vous vous fondez dans l’œuvre. Vous pourrez utiliser l’application de teamLab pour lancer des papillons qui se mettront à virevolter autour des fleurs. Vous verrez les fleurs germer, grandir, puis fleurir. Leurs pétales commenceront ensuite à tomber, jusqu’à ce que les fleurs fanent puis meurent. C’est une parfaite et merveilleuse représentation du cycle de la vie : la vie et la mort qui se poursuivent pour l’éternité.

Nous voulons que les gens s’impliquent dans le monde. Nous voulons repenser autant que possible le lien qui existe entre le monde et l’individu. En vivant en ville on a l’impression qu’il existe une barrière entre soi-même et le monde, mais nous sommes réellement censés nous impliquer dans le monde. Même si c’est peu, notre existence change le monde. Nous croyons que la relation entre le monde et nous est permanente et sans limites.

teamLab

Informations supplémentaires sur teamLab Planets

  • Heures d’ouverture
    • Du lundi au vendredi : 10h – 19h
    • Samedi : 9h – 20h
    • Dimanche : 9h – 19h
    • Dernière entrée : 30 minutes avant la fermeture
  • Les heures d’ouverture sont susceptible de changer. Veuillez vérifier les horaires sur le site officiel avant votre visite.

Combien coûte un billet d’entrée pour teamLab Planets à Tokyo ?

  • Il est interdit de boire ou de manger à l’intérieur du musée.
  • Il n’est pas possible d’entrer avec une perche à selfie, un tripode, un sac à dos, ou un grand sac. Vous pourrez en revanche laisser vos affaire dans votre casier à l’entrée du musée, avec vos chaussures.
  • Vous pourrez acheter à manger et à boire dans un restaurant à l’extérieur du musée, à côté de l’entrée.

teamLab Borderless ou Planets, lequel choisir ?

Question très difficile ! Si les deux musées présentent de nombreuses similarités tant dans leurs concepts que dans leur esthétique, ils proposent en réalité des expériences très différentes.

Le musée teamLab Borderless ne possède pas de cheminement prédéfini comme Planets, c’est un musée qui s’explore en toute liberté. Mais puisqu’il s’agit d’un musée plus grand qui possède un plus grand nombre d’expositions, il vous faut prévoir un temps de visite plus long et mieux vaut ne pas avoir un planning trop serré. De manière générale les visiteurs sont plus nombreux à teamLab Borderless qu’à teamLab Planets. Certaines expositions ont des capacités d’accueil limitées, et il vous faudra donc patienter pour entrer dans certaines salles spécifiques de teamLab Borderless.

L’une des différences majeures est que teamLab Borderless est centré autour de l’exploration, quand teamLab Planets met en avant les sensations. Par exemple, vous vous retrouverez à marcher pieds nus dans l’eau à teamLab Planets, ce qui n’est pas possible à Borderless.

Je pense que le choix entre les deux musées teamLab de Tokyo dépend principalement de votre emploi du temps. Si vous avez du temps et que vous de craignez pas la foule, choisissez teamLab Borderless. Si vous ne voulez pas faire la queue et que vous n’aimez pas les lieux bondés, choisissez teamLab Planets.

Comment se rendre à teamLab Planets

La gare la plus proche de teamLab Planets est la gare de Shin-Toyosu 新豊洲駅 (Yurikakome Tokyo Waterfront New Transit Waterfront Line ゆりかもめ東京臨海新交通臨海線).

La gare de Toyosu (豊洲駅), par laquelle passe la Tokyo Metro Yurakucho line (東京メトロ有楽町線), se trouve à 10 minutes de marche et est également une bonne alternative pour se rendre à teamLab Planets

Est-ce intéressant de visiter teamLab Planets lors d’un premier voyage à Tokyo ?

Bien sûr ! Ce concept d’immersion corporelle constitue une expérience unique qui a révolutionné le monde de l’art digital. C’est aussi l’endroit parfait pour faire de merveilleuses photos très esthétiques à partager sur les réseau sociaux. De plus le musée se trouve proche d’Odaiba, un lieu très touristique dont vous pourrez profiter avant ou après votre visite du musée. La plage d’ouverture du musée est large, le prix d’entrée est raisonnable, si vous êtes à Tokyo n’hésitez pas à visiter teamLab Planets ! Vous ne le regretterez pas !

Traduit de l’anglais par Joachim Ducos

Lucia Tsujiguchi

Lucia Tsujiguchi

Llegué de Madrid a Tokio en 2017 con dos maletas repletas de sueños por cumplir y una mochila llena de miedos que vencer. Siempre con mi cámara, que me acompaña en cada uno de mis viajes y aventuras. Quiero narrar la verdadera esencia de este país, el Japón que se oculta en la rutina diaria, en los supermercados locales llenos de abuelas japonesas, en los restaurantes sin menú en inglés, en los tesoros escondidos en las zonas rurales, en las pequeñas cosas de las que apenas nos percatamos en nuestro día a día.


X