fbpx Skip to main content

Les udon (うどん) sont des nouilles japonaises fabriquées à partir de farine de blé. Plus épaisses que les soba (à base de farine de sarrasin), blanches et légèrement caoutchouteuses (une consistance amusante), on les retrouve partout dans le pays, dans une grande variété de plats froids comme chauds.

Zoom sur les udon ces grosses nouilles japonaises.

Vous retrouverez les udon dans les spécialités suivantes :

  • Kake Udon (chaud) : c’est le plat de udon de base, les nouilles sont présentées dans un bouillon dashi sans garniture (ormis quelques oignons verts).
  • Kamaage Udon (chaud) : les nouilles sont servies dans de l’eau chaude accompagnée d’une large variété de condiments et d’une sauce où tremper le tout.
  • Tsukimi Udon (chaud) : un plat romantique puisque l’on dispose, sur les udon, un jaune d’œuf cru censé représenter la lune, « tsukimi » signifiant « vue de la lune ».
  • Chikara Udon (chaud) : dans ce bol de udon, on a ajouté des gâteaux de pâte de riz ; « Chikara » signifiant « fort », on imagine qu’avec sa double dose de sucres lents (blé + riz) c‘est le plat idéal pour reprendre des forces !
  • Curry Udon (chaud) : les udon sont servies dans un bol de curry japonais. C’est un plat d’hiver, attention on s’en met facilement partout en le dégustant !
  • Nabeyaki Udon (chaud) : les nouilles sont cuites dans une casserole avec un bouillon et des légumes de saison avant d’être servies à même la casserole ; on y ajoute souvent des tempura.
  • Okonomiyaki Udon (chaud) : un okonomiyaki posé sur un lit de udon.
  • Zaru Udon (froid) : comme pour les zaru soba, on trempe les nouilles dans une sauce avant de les déguster. Rafraîchissant, ce plat est plutôt consommé en été.
  • Tanuki Udon (chaud ou froid) : les nouilles sont servies dans un bouillon recouvert de tenkasu, éclats de pâte de tempura frite. C’est le plat préféré des enfants ; son nom tanuki (chien viverrin japonais très mignon) doit y être pour beaucoup !
  • Kitsune Udon (chaud ou froid) : comme pour le Kitsune soba, les nouilles sont servies dans un bouillon clair et recouvertes de tranches de tofu frit appelées aburaage.
  • Tempura Udon (chaud ou froid) : bol de udon surmonté de tempura ou udon servis dans un bol pour accompagner les tempura.
Plat Kitsune Udon et tempura de patate douce.

Kitsune Udon et tempura de patate douce.

 

Plat Okonomiyaki Udon.

Okonomiyaki Udon

Où déguster des udon ?

On en trouve vraiment partout ! Les nouilles ont d’ailleurs leurs restaurants dédiés appelés udon-ya. Sinon, on peut aussi en déguster dans les restaurants de râmen, de soba (on y propose souvent les deux types de nouilles), de tendon (spécialisés dans les tempura), les izakaya ou encore les chaînes familiales.

Restaurant proposant des plats de udon.

Pour les petits budgets, il existe même des chaînes de udon low-cost dans les grandes villes et le long des routes nationales. Alors qu’un plat de udon coûte en moyenne entre 500 et 1000¥, dans ces chaînes, vous pouvez en trouver à moins de 500¥ ! Les deux enseignes les plus connues sont Hanamaru Udon et Marugame seimensho.

J’ai testé Hanamaru, voici mon rapport détaillé :

Carte de l'enseigne de udon pas chère Hanamaru.

L’enseigne propose à peu près toutes les spécialités précédemment citées en version chaude ou froide au choix. Tous les plats sont affichés en photo le long du mur, vous n’avez qu’à choisir celui qui vous fait envie et sa taille S (shou), M (chuu) ou L (dai), en fonction de votre appétit.

Zoom sur la carte de l'enseigne de udon pas chère Hanamaru.

Vous trouverez aussi des tempura et des onigiri pour compléter votre repas. Et les boissons en fontaine sont à 100¥ seulement !

Le comptoir d'un restaurant de la chaîne de udon pas chère Hanamaru.

J’ai opté pour le Buukaké (ぶっかけ) ou Kake Udon, spécialité la plus simple où les nouilles sont servies dans un bouillon de soja avec du radis blanc râpé (大根おろし), du citron et des oignons verts. J’ai choisi une version S pour pouvoir prendre des tempura à côté (je suis une grande fan de tempura). Au total, j’en ai eu pour 630¥ : 300¥ le plat, 200¥ les 2 tempura et 100¥ la boisson + les taxes. C’était très bon !

Plat de udon Buukaké chez Hanamaru.

Avec près de 350 restaurants au Japon, vous êtes quasiment sûr de retrouver l’enseigne Hanamaru où que vous soyez et de pouvoir la tester vous-même !

Les udon sont rapides à servir car ils cuisent très vite, c’est donc une offre de fast-food goûteuse et tout de même plus nourrissante que notre sandwich-caoutchouc-sur-aire-d’autoroute.

Comment déguster des udon ?

On en fait tout un plat, en réalité, ça dépend surtout de la manière dont les nouilles vous sont servies !

  • Si elles sont accompagnées d’une sauce dans laquelle les tremper, procédez par petites quantités de nouilles que vous prendrez entre vos baguettes et plongerez dans la sauce avant de les déguster.
  • Si elles sont servies dans une soupe, attrapez au contraire de grosses quantités de nouilles à l’aide de vos baguettes et d’une cuillère, puis plongez les immédiatement dans votre bouche en faisant de grands « sluuurp ». Il paraît que plus on fait de bruit en mangeant ses udon, meilleures elles sont ! En plus, ça aide à les refroidir un peu avant qu’elles n’atteignent votre bouche. Si il reste du bouillon après avoir fini les nouilles, vous pouvez le boire directement au bol ! Si vous n’en avez pas envie, vous pouvez le laisser, ça ne sera pas considéré comme impoli.

Pour finir, si vous voyagez à travers le Japon, n’hésitez pas à tester les variations régionales des plats de udon, presque chaque région a la sienne !

 

 

 

Mathilde Heidary

Mathilde Heidary

Hello ! My name is Mathilde, I'm French. I left Paris in March 2016 for 1 year of traveling through Japan (thanks to the Working-Holiday Visa). On the agenda: discovery of the most secret little spots of Japan. Follow the guide!

Laisser un commentaire


X