Activités Article partenaire Shikoku | Naoshima Tourisme

Traditions et artisanats d’Uchiko dans le Shikoku

Bougies japonaises

Découverte des artisanats d’Uchiko en partenariat avec la ville d’Uchiko.

Dans la préfecture d’Ehime sur l’île de Shikoku, Uchiko offre un offre un magnifique quartier historique parfaitement préservé et être construit à l’ère Meiji, qui s’est développé grâce à la production locale de cire végétale et de papier. Aujourd’hui encore, quelques ateliers continuent de perpétuer ces artisanats d’Uchiko. Dans le centre historique, on peut observer la création artisanale des bougies japonaises dans la boutique atelier Omori. Et pour créer son propre papier washi, il faut se rendre à la fabrique de papier japonais Tenjin.

Artisanats d'Uchiko, Ehime, Shikoku, Cire japonaise, bougies
Les bougies, l’un des artisanats d’Uchiko.

Découverte des artisanats d’Uchiko : la fabrication de bougies

Pendant l’ère Meiji (1868-1912), Uchiko était renommée à travers le Japon et à l’étranger pour sa production de cire végétale. À l’âge d’or, la ville possédait 23 marchands de cire qui fabriquaient 30% de la production nationale. La cire végétale était notamment utilisé pour la fabrication des bougies, qui ont la particularité de ne pas émettre de fumée noire, de ne pas gouter et dont la flamme résiste au vent. On reconnait la bougie japonaise à sa silhouette : le sommet est plus évasé.

Artisanats d'Uchiko, Ehime, Shikoku, Cire japonaise, bougies
Bougies japonaises.

Avec l’arrivée de l’électricité, la production de la cire a peu à peu déclinée. Mais une famille d’artisans à Uchiko perpétue ce savoir-faire traditionnel depuis plus de 200 ans.

La boutique atelier Omori Warosoku-ya

Au cœur du centre historique, l’atelier Omori Warosoku-ya continue de fabriquer les bougies à la main depuis la fin de la période Edo (1603-1868). C’est aujourd’hui la sixième génération de la famille Omori qui perpétue la tradition.

Dans la boutique derrière une verrière, on peut observer le processus de fabrication artisanale des bougies. Assis sur un sol en tatamis, les artisans répètent les même gestes depuis plus de 200 ans. Dix ans d’apprentissage seraient nécessaires pour devenir un bon artisan.

Artisanats d'Uchiko, Ehime, Shikoku, Cire japonaise, bougies, Omori à Uchiko
Boutique artisanale de bougies Omori à Uchiko
Artisanats d'Uchiko, Ehime, Shikoku, Cire japonaise, bougies
Fabrication artisanale des bougies japonaises par la famille Omori.

La cire végétale est fabriquée à partir des baies récoltées sur l’arbre sumac (également surnommé l’arbre à cire japonaise). Les baies sont transformées en poudre, qui est ensuite chauffée à la vapeur pour en extraire la cire. La mèche est constituée de papier japonais entrelacé autour d’une tige en bambou et fixé avec un fil de soie. La mèche est ensuite trempée dans la cire chaude liquide (température entre 40-45 °C) et tournée pour fixer au fur et à mesure la cire sur la mèche. La bougie prends peu à peu forme et se solidifie à l’air libre.

Côté boutique, il y a un large choix de bougies aux dimensions variées. Évidemment, je n’ai pas pu résister à la tentation de ramener quelques bougies dans ma valise !

La fabrication du papier washi à Ikazaki

Uchiko était également renommée pour sa fabrication artisanale du papier washi, papier japonais réalisé à partir de l’écorce des mûriers à papier. On reconnaît le papier washi à sa texture créée par les longues fibres du mûrier. Il est réputé pour sa légèreté, sa résistance et sa douceur.

Ce papier est utilisé évidemment pour la papeterie mais aussi dans la décoration intérieure japonaise pour les parois des shoji, les portes coulissantes. Dans le quartier d’Ikazaki, Mitsuhiro Numai perpétue la fabrication artisanale du papier washi dans la fabrique Tenjin. Dans la boutique attenante, on peut acheter le papier fabriqué localement, aux côtés d’un large choix de papiers de tout le Japon.

Artisanats d'Uchiko, Ehime, Shikoku, washi
La boutique de papiers Ikazaki.
Artisanats d'Uchiko, Ehime, Shikoku, washi
Papiers washi.

Créer son papier washi à la fabrique de papier Tenjin

Nous avons pu observer les différentes étapes de fabrication du papier washi lors de notre visite à l’usine pour participer à l’atelier de fabrication de son propre papier. Une fois les écorces de mûrier récoltées, elles sont cuites pour obtenir de longues fibres qui sont battues puis séparées pour les assouplir. On obtient ainsi une pulpe qui est mélangée avec de l’eau et du nori, substance végétale qui gonfle dans l’eau pour devenir une matières visqueuse.

Artisanats d'Uchiko, Ehime, Shikoku, washi
La matière première : l’écorce des mûriers à papier
Artisanats d'Uchiko, Ehime, Shikoku, washi, atelier Ikazaki
Visite de l’atelier Ikazaki

C’est avec cette pâte à papier que l’on va pouvoir créer des feuilles. Première étape, on plonge un tamis en bambou dans une cuve remplie de pâte à papier. Grâce à des mouvements de va et vient, on évacue peu à peu la matière pour obtenir une fine couche qui reste collée au tamis. Puis on ôte délicatement le tamis du plateau, pour poser la feuille sur une cuve métallique chauffée à la vapeur. Après quelques minutes de séchage, la feuille de papier est prête! Avant le séchage, les feuilles sont généralement pressées pour extraire le surplus d’eau.

Artisanats d'Uchiko, Ehime, Shikoku, washi
Étape 1 : trempage du plateau dans la cuve.
Artisanats d'Uchiko, Ehime, Shikoku, washi
Étape 2 : Séchage sur cuve chauffée à la vapeur.
Artisanats d'Uchiko, Ehime, Shikoku, washi
Étape 3 : Quelques minutes de séchage et c’est fini !

Informations pratiques :

  • Horaires : tous les jours de 9h00 à 16h30.
  • Tarif atelier papier : 500 yens.

Le dernier des artisanats d’Uchiko : la dorure sur papier

À l’initiative de la Chambre de commerce d’Uchiko qui souhaitait développer l’artisanat de la dorure sur papier, Hiroyuki Saito s’est formé au près du designer Gabor Ulveczki. Aujourd’hui dans le showroom consacrée à la dorure, on trouve de nombreux produits : papeterie, lampes, papier-peint…

Artisanats d'Uchiko, Ehime, Shikoku, Cire japonaise, bougies, washi
Dorure sur papier washi.
Artisanats d'Uchiko, Ehime, Shikoku, Cire japonaise, bougies, washi
Le showroom.

Accès

À seulement 40 kilomètres au sud-ouest de Matsuyama, Uchiko est facilement accessible en train grâce à la ligne JR Yosan. Depuis Matsuyama, vous aurez le choix entre le train express, pour un trajet de 25 minutes, ou le train local, avec un trajet de 55 minutes. La boutique de bougies Omori est située dans le quartier historique à seulement 10 minutes à pied de la gare d’Uchiko. Il faut prévoir 30 minutes de marche depuis la gare pour accéder à la fabrique de papier japonais Tenjin.

Commentaires