fbpx Skip to main content

Force est de reconnaître que la préfecture d’Osaka est située au cœur d’une région où se trouvent certaines des destinations les plus populaires pour profiter du spectacle des cerisiers en fleur annonçant l’arrivée du printemps dans tout l’archipel japonais.

Au nord d’Osaka, La préfecture de Kyoto regorge de cerisiers en fleur qui envahissent ses nombreux quartiers traditionnels et ornent les temples et sanctuaires répartis dans la région. À l’est, dans le parc de Nara, les cerfs vivent en harmonie avec les sakura (cerisiers japonais). Le Mont Yoshino, également dans la préfecture de Nara, est lui recouvert d’un tapis de fleurs roses et blanches qui s’étend à perte de vue. À l’ouest, la ville de Himeji, dans la préfecture de Hyogo abrite le château de Himeji, d’un blanc immaculé parfaitement assorti aux fleurs de cerisiers qui envahissent le ciel au printemps.

château d'Osaka et son nuage de sakura

Mais il ne faut pas pour autant sous-estimer pas Osaka. Ses habitants sont réputés pour être les plus sociables du pays. C’est pourquoi, lorsque les premières fleurs de cerisiers commencent à éclore, les habitants d’Osaka se rassemblent pour célébrer de très populaires hanami traditionnels. La ville d’Osaka, aussi animée et mystérieuse soit-elle, abrite des endroits merveilleux pour se délecter de la beauté éphémère des fleurs de cerisier. Manger, boire et profiter d’un moment en bonne compagnie entouré de fleurs de cerisier. Que rêver de plus ?

Quand peut-on profiter des fleurs de cerisier à Osaka ?

Dans la préfecture d’Osaka, les fleurs de cerisier commencent à fleurir vers la troisième semaine de mars pour une durée d’environ deux semaines. C’est généralement aux environs du 2 ou 3 avril que les fleurs de cerisier atteignent leur pleine floraison ( mankai 満 開 en japonais).

sakura, les fleurs immaculées de blanc

Mais il ne s’agit là que d’une estimation basée sur les dates des années précédentes. La floraison des cerisiers est en fait imprévisible puisqu’elle dépend de la météo. C’est pourquoi différentes organisations, telles que l’Office National du Tourisme Japonais (JNTO) ou l’Agence météorologique du Japon, publient chaque année leurs prévisions avec des informations sur la floraison des cerisiers sur l’ensemble du pays. Vous pouvez même consulter les informations régionales en fonction des différentes préfectures pour plus de détails.

Ainsi, si vous souhaitez pleinement profiter de la beauté et de la délicatesse des fleurs de cerisier à Osaka sans craindre d’être trop en avance ou trop en retard, je vous recommande de consulter les pages web en question avant de planifier votre voyage.

Le château d’Osaka et ses fleurs de cerisier

Le château d’Osaka (大阪城) est l’un des symboles les plus emblématiques de la préfecture, et on dit que tout voyage qui se respecte à Osaka débute par la visite de ce lieu. Construit en 1583 (et reconstruit de nombreuses fois depuis), ce magnifique château protège la ville d’Osaka depuis les hauteurs.

Il abrite également le parc du château d’Osaka (大阪城公園), une oasis de nature au milieu des gratte-ciels modernes qui l’entourent. L’entrée est gratuite et c’est l’un des endroits les plus réputés pour profiter des cerisiers en fleur de la ville. On y trouve plus de 3000 cerisiers, certaines variétés fleurissant plus tôt que d’autres, ils annoncent l’arrivée du printemps à Osaka. Durant cette période, le parc est généralement bondé, donc si vous avez l’intention d’y faire un hanami, il est recommandé d’y aller assez tôt afin d’éviter la foule.

Le château d'Osaka au printemps, digne des plus belles cartes postales
Le hanami, un sport national

Lorsque le soleil se couche et que s’allument des lumières dorées qui viennent illuminer le château* et les sakura, on peut alors venir pique-niquer en soirée dans une ambiance à la fois magique et romantique.

* Cet événement a été annulé en 2020 en raison de la Covid-19.

Nishinomaru Koen, le jardin aux 400 cerisiers

L’un des coins les plus populaires du parc est le Nishinomaru koen* (西の丸庭園), un vaste jardin qui compte plus de 300 cerisiers. Grâce à la beauté de ses fleurs et à la grande diversité de ses cerisiers, il figure dans le « top 100 des lieux où admirer les cerisiers en fleur » créé par l’Association japonaise des sakura.

L’entrée de ce jardin coûte normalement 200 yens, mais pendant la saison des sakura, les frais d’entrée passent à 350 yens. En outre, les horaires d’ouverture sont également prolongés durant cette période, et le jardin est alors accessible de 9h à 21h (de 9h à 16h le restant de l’année).

* Le jardin Nishinomaru a été fermé pendant la saison des cerisiers en fleur de 2020.

Rangée de cerisiers en fleurs dispersés le long des douves entourant le château d'Osaka
Rangée de cerisiers en fleur dispersés le long des douves entourant le château. Dans cette zone se trouvent également des espaces verts où l’on peut s’asseoir, se reposer et prendre le temps d’admirer les nuages blancs et roses de cerisiers.

Le Parc Kema Sakuranomiya, la temple des cerisiers en fleur à Osaka

Sakuranomiya (桜ノ宮) qui signifie littéralement « le temple des sakura » tient bien ses promesses. Il fait partie des lieux favoris des habitants d’Osaka pour profiter des cerisiers en fleurs. Dès le quai de la gare, les visiteurs se voient accueillis par une explosion de fleurs roses.

Le parc Kema Sakuranomiya (毛馬桜之宮公園) s’étend sur 4 km le long des rives de la rivière Okawa (大川), bordées de rangées de cerisiers dont les pétales flottent sur l’eau. Il offre également une vue imprenable sur le château d’Osaka, qui veille au loin sur la ville. On peut également admirer les gratte-ciels imposants et modernes de la région qui se reflètent dans l’eau comme dans un miroir.

Plage artificielle au parc Kema Sakuranomiya

Ce parc fait la fierté des habitants de la région, non seulement pour ses sakura mais aussi pour sa multitude d’espaces verts et de loisirs. On trouve même une plage artificielle en plein milieu de la rivière ! Et bien que la baignade n’y soit pas autorisée, c’est l’endroit idéal pour se tremper les pieds, prendre un bain de soleil, faire du sport ou jouer dans le sable.

Les habitants ont l’habitude de se rendre au parc Kema Sakuranomiya pour faire un footing ou du vélo tout au long de l’année. Mais, comme vous l’avez peut-être déjà remarqué, les hanami deviennent au printemps le « sport » favori des Japonais. Le parc, qui compte plus de 4500 cerisiers de différentes espèces, est l’endroit rêvé pour s’asseoir dans l’herbe avec des amis ou des collègues et manger, boire, discuter et passer un bon moment, surtout au coucher du soleil.

La rivière Okawa bordée de cerisiers en fleur

Une autre manière de profiter des fleurs de cerisier à Sakuranomiya est de le faire en suivant le cours d’eau. C’est l’occasion unique de découvrir la ville d’Osaka et les sakura sous un autre angle. Il existe différentes compagnies de croisière qui proposent des promenades à bateau le long de la rivière Okawa, passant à travers ses tunnels de fleurs de cerisier.

La rivière Okawa bordée de cerisiers en fleurs à Osaka

La société Duck Tour, par exemple, possède des bus flottants qui s’élancent sur l’eau depuis la terre ferme. L’excursion dure 90 minutes et un guide vous explique les différents points d’intérêt que vous croiserez le long du circuit (en anglais). Vous pouvez réserver vos places pour cette excursion aquatique auprès de Duc Tour dont les bureaux se trouvent à River Station, tout près de la gare de Temmabashi. Pour plus d’informations et pour connaître les tarifs, rendez-vous sur le site officiel de l’Office du Tourisme d’Osaka (en anglais).

Banpaku Memorial Park, les fleurs de cerisier au Parc commémoratif de l’Exposition universelle d’Osaka

C’est dans le parc commémoratif de Banpaku (万博記念公園), également connu en anglais sous le nom de « Expo ’70 Commemorative Park », qu’on trouve le plus grand nombre de cerisiers de la ville d’Osaka. Avoir la chance de pouvoir se promener parmi les plus de 5500 sakura répartis dans le parc est presque étourdissant. L’entrée du parc commémoratif de Banpaku coûte 260 yens et il peut être visité de 9h30 à 17h (dernière entrée à 16h30).

Le monde merveilleux des cerisiers en fleur

C’est dans ce parc que prit place l’Exposition universelle de 1970 à Osaka, dont le thème était « Progrès et harmonie pour l’humanité ». Cette exposition donna également au Japon l’occasion de retracer l’important du pays sur le plan international depuis les années 1960.

Lorsque l’exposition universelle fut terminée, l’espace fut ouvert au public et devint le parc qu’il est aujourd’hui. Certaines des installations construites pour l’exposition existent encore de nos jours, comme le musée commémoratif, ou encore l’emblème du parc : La Tour du Soleil.

La Tour du Soleil à Osaka

La Tour du Soleil est une grande statue de 20 mètres de haut construite par le célèbre artiste japonais Taro Okamoto (岡本 太郎). Cette œuvre d’art est devenue le symbole de l’Expo ’70 et était d’ailleurs ouverte au public pendant l’événement. La tour renferme une autre œuvre d’art d’Okamoto : « L’arbre de la vie » (生命の樹, Seimei no Ki). Il s’agit d’une représentation psychédélique d’un arbre du monde vivant, proposant une vision originale de l’évolution des espèces.

Bien que la Tour du Soleil ait été fermée après la fin de l’Expo universelle, elle est maintenant ré-ouverte au public et les visiteurs peuvent à nouveau profiter de cette œuvre d’art. Pour accéder au site et à l’intérieur de la tour, il est nécessaire de réserver vos billets à l’avance (en anglais).

Le Sakura Festival, un événement dédié aux fleurs de cerisier

Chaque année, la saison des cerisiers en fleur est accompagnée du « Sakura Festival ». On retrouve alors des dizaines de stands de nourriture de long des allées du parc de Banpaku. L’occasion de savourer quelques plats populaires de la région d’Osaka, comme les okonomiyaki (galette japonaise) ou encore les takoyaki (boulettes de poulpe). On y trouve également des stands d’artisanat local et traditionnel, ainsi que des spectacles vivants qui permettent aux voyageurs de découvrir la culture japonaise.

* Événement annulé en 2020.

Le parc possède de grands espaces verts où il est possible de s’asseoir pour boire et manger. Si vous préférez un lieu plus confortable, vous pourrez vous installer dans l’un des quelques cafés et restaurants du parc où vous pourrez vous détendre et vous rassasier. Vous pouvez retrouver ici le plan du parc commémoratif de Banpaku.

Le parc commémoratif de Banpaku, un lieu de divertissement
Les sakura, un spectacle de couleurs

Accès

  • Le château d’Osaka : La gare la plus proche est Osakajo Koen JR 大阪城公園駅 (Osaka Loop Line). Le château est également accessible depuis les gares de Morinomiya 森ノ宮駅 (Osaka Loop Line, Chuo Subway Line, Nagahori Tsurumi-ryokuchi Line) et d’Osaka Business Park 大阪ビジネスパーク駅 (Nagahori Tsurumi-ryokuchi Line).
  • Le Parc Kema Sakuranomiya : La gare la plus proche est Sakuranomiya (Osaka Loop Line). Il est également accessible à pied depuis le château d’Osaka en suivant le cours de la rivière Okawa. La promenade dure environ 30 minutes et le chemin est bordé de fleurs de cerisier.
  • Banpaku Memorial Park : La gare la plus proche est la gare de Bampakukinenkoen 万博記念公園 駅 (Osaka Monorail et Saito Line). Le moyen le plus simple d’accéder à la ligne de monorail d’Osaka est de passer par la gare de Senri-Chuo 千里中央駅.

Osaka n’est peut-être pas le premier endroit qui vient à l’esprit lorsque l’on pense aux célèbres cerisiers en fleurs japonais. Mais comme vous pouvez le constater grâce à cet article, les lieux emblématiques de cette ville excentrique à la touche retro sont le cadre idéal pour profiter de la beauté éphémère des sakura. Ne pensez-vous pas qu’Osaka mérite une visite au printemps ? 🌸

Traduit de l’espagnol par Manon

Lucia Tsujiguchi

Lucia Tsujiguchi

Llegué de Madrid a Tokio en 2017 con dos maletas repletas de sueños por cumplir y una mochila llena de miedos que vencer. Siempre con mi cámara, que me acompaña en cada uno de mis viajes y aventuras. Quiero narrar la verdadera esencia de este país, el Japón que se oculta en la rutina diaria, en los supermercados locales llenos de abuelas japonesas, en los restaurantes sin menú en inglés, en los tesoros escondidos en las zonas rurales, en las pequeñas cosas de las que apenas nos percatamos en nuestro día a día.

Laisser un commentaire


X