Article partenaire Tokai | Nagoya Tourisme

Hida Furukawa : porter un kimono à la découverte de la ville

Le canal Setogawa dans Hida Furukawa, Gifu

Article réalisé en partenariat avec la ville d’Hida Furukawa

Situé à 15 minutes en train de Takayama, Hida Furukawa est une très belle ville de la région d’Hida qui mérite le détour. Vous serez sous le charme de ce village authentique et charmant où coule une petite rivière canalisée aux milles carpes.

Les 10 choses à visiter à Hida Furukawa

L’expérience unique de porter un kimono : à Obora Kimono

C’était la première fois pour moi que j’allais porter un kimono. Une expérience unique à faire ! Une fois dans le magasin, j’ai été assez impressionnée par la délicatesse de tout ce qui se trouvait ici : les couleurs, les matières, l’ambiance, les femmes qui m’ont aidé à le mettre. Je me dirige dans une salle où je vais mettre le kimono… Le prix est très abordable, beaucoup plus qu’à Tokyo ou qu’à Kyoto par exemple.

La journée pour le journée à Hida Furukawa est de 4320Y. Le rendez vous se fait à 10.00 et vous devez revenir à 16.00. Pour faire une réservation ou si vous avez la moindre question sur le sujet, vous pouvez nous contacter à : info@igloojapan.com. Nous serons ravis de vous aider !

Le magasin Ohbora où l'on peut venir y porter un kimono pour la journée dans les rues de Hida Furukawa, Gifu

Mais d’abord, il faut choisir le kimono, ce qui n’était pas évident car ils sont tous magnifiques ! Je me lance et en prend un parmi tout ceux exposés. Une des femmes me dit que c’est un très bon choix car il correspond tout à fait à la saison. Ensuite, je laisse les femmes et leur expérience choisir la couleur de la ceinture qui viendra sur ma taille, le obi. Finalement, on choisit ensemble un Obinagoya, un obi plus large.Le magasin Ohbora où l'on peut venir y porter un kimono pour la journée dans les rues de Hida Furukawa, Gifu

S’en suit un minutieux travail pour elles de m’habiller. Je peux garder mon haut, mais par contre je dois enlever mon pantalon. J’enfile d’abord un juban, une sorte de sous couche très fine en coton. Je ne pensais pas qu’il n’y avait autant de couches de vêtements, et de ceintures sous la ceinture principale.Elles me sert et me gaine petit à petit pour ajuster le kimono. C’est un vrai savoir faire ! Je mets des chaussettes traditionnelles, les tabi qui me permettront de porter les chaussures traditionnelles, les geta.

Je suis prête, je me sens gainée mais pas oppressée. Élégante pour arpenter les rues d’Hida Furukawa. Juste avant de partir, on me pare d’une ombrelle car il fait chaud ce matin là…Le magasin Ohbora où l'on peut venir y porter un kimono pour la journée dans les rues de Hida Furukawa, GifuLe kimono choisi dans le magasin Ohbora pour ma journée dans les rues de Hida Furukawa, Gifu

Le canal de Setogawa aux 1000 carpes et ses belles maisons blanches

Parée de mon kimono, j’arpente les belles rues de Hida Furukawa. Je commence par le canal de Setogawa bordé de belles maisons blanches, qui servait autrefois de greniers. Autrefois, le canal était très propre, il servait aux habitants de la ville à laver leur légumes. Pendant la période de croissance de la ville, la canal devint de plus en plus sale. En 1968, les autorités ont décidés d’introduire mille carpes pour assainir la canal. Depuis les carpes font le bonheur des habitants qui sont présentes d’avril à novembre. Pendant l’hiver, elles sont relogées une par une dans un étang proche.

On se sent vite dans un petit village à l’ambiance authentique et charmante !

Le canal Setogawa dans Hida Furukawa, Gifu Le canal Setogawa dans Hida Furukawa, Gifu Le canal Setogawa dans Hida Furukawa, Gifu Le canal Setogawa dans Hida Furukawa, GifuLe canal Setogawa dans Hida Furukawa, Gifu Le canal Setogawa dans Hida Furukawa, Gifu Le canal Setogawa dans Hida Furukawa, Gifu

Le temple Enkou-ji

Le temple Enkou-ji jouxte le canal d’Hida Furukawa.

Le temple Enkouji à Hida Furukawa,Gifu Le temple Enkouji à Hida Furukawa,Gifu

La brasserie de saké Watanabe

L’eau des Alpes Japonaises qui sert à polir le riz duquel on obtient le saké est de très bonne qualité. C’est pourquoi on retrouve deux brasseries de saké dans les rues d’Hida Furukawa, notamment celle ci tenue par un américain. La brasserie Watanabe établie en 1870, propose des dégustations de sakés secs ou plus sucré. Il y en a pour tous les goûts!

La brasserie de saké Watanabe à Hida Furukawa, Gifu La brasserie de saké Watanabe à Hida Furukawa, GifuLa brasserie de saké Watanabe à Hida Furukawa, Gifu

Le magasin de bougies Mishima Wa rousoku

Cette boutique, tenue depuis déjà sept générations est une des rares boutiques au Japon ( pas plus de 10 au total) ) faire encore des bougies entièrement à la main. Le maître en la matière c’est lui, Junji Mishima que j’ai eu la chance de voir fabriquer et façonner ces bougies qui n’utilisent que des plantes naturelles pour son élaboration.

Le magasin de bougies Mishima à Hida Furukawa, Gifu Le magasin de bougies Mishima à Hida Furukawa, Gifu Le magasin de bougies Mishima à Hida Furukawa, Gifu

Le temple Honkouji

C’est le plus grand temple en bois de la région d’Hida, très impressionnant et imposant ! Le temple Honjouji fut reconstruit après l’incendie de 1904. Jetez un oeil à la charpente

Le temple Honkouji à Hida Furukawa, Gifu Le temple Honkouji à Hida Furukawa, GifuLe temple Honkouji à Hida Furukawa, Gifu

Nino-machi Street / Sanno-machi Street

Ces deux rues sont très belles, et encore très habitées. Ce que j’ai aimé, c’est que ce ne sont pas que des hôtels et des restaurants, la rue appartient encore à ses habitants. Dans les rues d’Hida Furukawa, vous croiserez beaucoup de Yatai Gura, ces grands entrepôts souvent blancs avec un sigle noir dessus qui sert à ranger les grands mikoshi (temples portatifs) pendant les festivals de la ville, comme pendant le Okoshi-Daiko, le grand matsuri qui a eu lieu le 19 et 20 avril de chaque année.

les rues sannomachi et ninomachi à Hida Furukawa, Gifu les rues sannomachi et ninomachi à Hida Furukawa, Gifu les rues sannomachi et ninomachi à Hida Furukawa, Gifu les rues sannomachi et ninomachi à Hida Furukawa, Gifu

Le pont Imamiya

Le pont Imamiya à Hida Furukawa, Gifu Le pont Imamiya à Hida Furukawa, Gifu

Le temple Shinshuji

Le temple était  l’origine couvert de feuille d’or. Le travail de charpentier est magnifique à voir ! Le temple et le pont orange juste à côté forme un bel ensemble pittoresque.

Le temple Shinshuji à Hida Furukawa, Gifu Le temple Shinshuji à Hida Furukawa, Gifu

Faire un tour à vélo dans la campagne japonaise

Profiter du savoir de Satoyama Experience et de sa connaissance sur la région est idéal pour découvrir le Japon rural autour de la ville de Hida Furukawa.

Faire du vélo à Hida Furukawa, Gifu Faire du vélo à Hida Furukawa, Gifu

Comment se rendre à Hida Furukawa ?

Pour toute information complémentaire, rendez vous sur le site de la ville.

Accès :

  • 4 heures de Tokyo en prenant le train Shinkansen Tokaido jusqu’à Nagoya puis JR Limited Express Wide View Hida jusqu’à Hida Furukawa (tout valable avec le JR PASS) ou prendre le train Shinkansen Hokuriku jusqu’à Toyama et prendre un autre train JR Takayama jusqu’à Hida Furukawa.
  • 2 heures de Kanazawa
  • 3h30 de Kyoto
  • 15 min de Takayama

Alors, ça vous tente ? Si oui, n’hésitez pas à consulter les autres articles dédiés à Hida Furakawa :

Commentaires