Activités Kanto | Tokyo Tourisme

Kuzuharaoka-Daibutsu, la randonnée historiquo-romantique de Kamakura !

Kamakura daibutsu

Si vous aimez marcher, il existe une façon originale de vous rendre au fameux Daibutsu, bouddha géant de Kamakura : le sentier de Kuzuharaoka-Daibutsu, une randonnée facile de 3 km (prévoir environ 1h).

une randonnée magnifique et facile à faire à Kamakura

Au delà du simple plaisir de la marche, cette promenade vous permettra de découvrir un parc dédié à un personnage clé de l’histoire de Kamakura et du Japon, un sanctuaire consacré à l’amour et une vue imprenable sur la plage de Kamakura. Elle donne aussi accès à un charmant café perché dans la montagne et vous y croiserez de nombreux promeneurs qui vous gratifieront sûrement d’un « Konnichiwa » !

Vue du sentier de Kuzuharaoka-Daibutsu à Kamakura

la nature luxuriante sur le chemin Kuzuharaoka-Daibutsu

Par ici la visite ! À partir de la station Kita-Kamakura, prenez la sortie sud-ouest et dirigez-vous vers la route principale. Longez les rails du côté ouest puis prenez à gauche et suivez encore la route pendant 5 minutes environ. Vous passerez devant le temple Shokozan-Tokeiji qui devrait se trouver sur votre droite. Continuez encore 5 minutes sur la même route jusqu’au temple Jochi-ji (encore sur votre droite). C’est le début du « trail » ou chemin de randonnée !

Poursuivez en prenant le chemin qui longe le temple à gauche : à la fin de cette route, le sentier va commencer à grimper et vous entrerez dans la montagne !

Vue du sentier de Kuzuharaoka-Daibutsu à Kamakura

Vous verrez régulièrement des panneaux, car le sentier est bien fléché (et en anglais s’il vous plaît). Suivez « Kuzuharagaoka Shrine 葛原ヶ岡 » et « Genjiyama park 源氏山公園 ». Si vous grimpez le plus haut possible, vous arriverez d’abord au parc de Genjiyama. Admirez la sculpture qui se dresse au milieu: c’est une statue du samouraï Minamoto no Yoritomo, fondateur et premier Shogun du Shogunat de Kamakura au Japon. Il règne de 1192 à 1199 établissant la suprématie de la caste guerrière des samouraïs. Il marque aussi le début de l’âge féodal du Japon qui s’étendra jusqu’à la moitié du 19e siècle. Un personnage important donc !

Statue du samouraï Minamoto no Yoritomo, fondateur du Shogunat de Kamakura

Profitez aussi un instant de la splendide vue qui s’offre à vous.

Vue du parc Genjiyama à Kamakura

En redescendant par le chemin duquel vous êtes arrivés et en prenant à gauche, vous rejoindrez Kuzuharagaoka, le sanctuaire de l’amour. On dit que si un couple lance une pièce dans la boîte devant les deux pierres unies par une corde rouge, censées représenter l’homme et la femme (je vous laisse devinez qui est qui), le bonheur est garanti pour le couple !

Les pierres de Kuzuharagaoka, le sanctuaire de l'amour à Kamakura

Les amoureux peuvent aussi écrire leurs prières sur les Ema (morceaux de bois habituellement rectangulaires, destinés à accueillir les souhaits des visiteurs) en forme de cœur !

Ema à Kuzuharagaoka, le sanctuaire de l'amour à Kamakura

Vue du sanctuaire Kuzuharagaoka à Kamakura

Après avoir fait le plein d’amour et d’espoir, vous pouvez maintenant terminer la promenade (ou faire une pause au Café Itsuki avant). Vous saurez qu’elle touche à sa fin une fois que vous apercevrez de nouveau la ville et que les escaliers auront remplacés les rondins de bois. Le Daibustu est au bout de la rue à gauche.

Bien-sûr, la balade peut se faire dans un sens, comme dans l’autre, sans perdre une miette de son intérêt !