fbpx Skip to main content

Ancienne capitale du Japon, Kyōto regorge de trésors historiques ! Cependant, la visite de ses nombreux lieux d’intérêt peut vite plomber les portefeuilles des petits budgets : ils sont quasi tous payant ! Il faut donc débourser 300¥ par-ci, 500¥ par là, au bout de la journée, ça commence à faire beaucoup !

Voici donc cinq lieux différents et vraiment agréables à visiter gratuitement. N’hésitez pas à les intercaler entre les visites payantes pour laisser votre portefeuille respirer un peu :

Le Fushimi-Inari

L’un des rares sanctuaires shintō de Kyōto, dont les temples appartiennent majoritairement au bouddhisme zen. Et quel sanctuaire ! Sa centaine de torii vermillons en enfilade du Fushimi-Inari sont devenus l’un des symboles de la ville. Créé au 8e siècle par le clan Hata, le sanctuaire est dédié à Inari, déesse du riz et du saké.

Visite gratuite à Kyoto : le Fushimi-Inari.

On y croise aussi de nombreux renard kitsune, messager d’Inari. Aujourd’hui, le sanctuaire a pour mission d’assurer fortune et prospérité dans les affaires. Fushimi-Inari s’étend sur 4 kilomètres : il démarre au pied d’une montagne et s’enfonce jusqu’au sommet.

Visite gratuite à Kyoto : le Fushimi-Inari.

Le palais impérial (Gosho)

Depuis janvier 2016, plus besoin de réserver pour pénétrer dans l’enceinte du palais impérial ! Il suffit de se présenter devant la porte (repérez l’enceinte du palais sur l’un des plans situés à l’entrée du parc) : après une fouille en règle (pour des raisons de sécurité), on vous remet un badge numéroté. La visite suit un parcours très bien fait, un dépliant présentant des explications en français est disponible à l’entrée. Avant de démarrer la visite, n’hésitez pas à déposer vos affaires dans l’une des consignes gratuites mises à disposition dans la salle de repos. On apprend notamment que le bâtiment actuel date de 1855, que les lieux servent encore pour les cérémonies d’intronisation des Empereurs et on y traverse de très jolis jardins japonais !

Visite gratuite à Kyoto : le palais impérial Gosho.

Le temple Nanzen-ji

Un vaste ensemble de bâtiments au centre d’un parc : Nanzen-ji est sans conteste un lieu très agréable à visiter, particulièrement à l’automne et au printemps lorsque la foule se presse ailleurs ! Aujourd’hui, le temple abrite le siège de l’école Rinzai du bouddhisme zen. Le temple ayant été détruit en grande partie par la guerre civile du 15e siècle, ses bâtiments actuels en très beau bois datent du 17e siècle. Vous ne pourrez pas rater la porte san-mon qui se dresse à l’entrée (on peut y grimper, mais ça coûte 300¥). N’hésitez pas à explorer les nombreuses annexes du temple !

Visite gratuite à Kyoto : le temple Nanzen-ji.

Le quartier d’Arashiyama et sa bambouseraie

La bambouseraie d’Arashiyama est impressionnante ! C’est un long chemin bordé d’immenses bambous formant comme un tunnel. Si on ne rentre pas dans la bambouseraie, la traverser est une belle expérience, surtout à la tombée de la nuit. Si vous êtes chanceux, vous y croiserez peut-être de jeunes japonais habillés en kimono : n’hésitez pas à leur demander si vous pouvez les prendre en photo, en général, ils se jouent le jeu avec plaisir !

Visite gratuite à Kyoto : la bambouseraie d'Arashiyama.

À la sortie de la bambouseraie, n’hésitez pas à pousser jusqu’au pont Togetsu-kyo pour admirer la valse des bateaux traditionnels, puis à vous promener sur les bords de la rivière Katsura. La montagne est particulièrement spectaculaire en automne et au printemps !

Visite gratuite à Kyoto : la rivière Katsura et le pont Togetsu-kyo.

Le chemin de la Philosophie

Le Tetsugako-no-Michi en japonais est un charmant chemin longeant un canal au pied des montagnes de Higashiyama. Parsemé de cerisiers et d’érables, le chemin est particulièrement spectaculaire en automne et au printemps, mais il est tout le temps bucolique ! Bordé de jolies boutiques, de cafés et de potiers, c’est une balade des plus agréables ! Le chemin doit son nom au philosophe Nishida Kitaro (1870-1945) qui avait coutume de s’y promener perdu dans ses pensées.

Visite gratuite à Kyoto : le Tetsugako-no-Michi ou chemin de la philosophie.

Sans oublier, bien-sûr, les cinq quartiers historiques de Kyōto où vous pourrez sûrement croiser une Geiko (Geisha de Kyōto) ou une Maiko (apprentie Geiko) ! Vous vous sentez déjà plus riche ?

Mathilde Heidary

Mathilde Heidary

Hello ! My name is Mathilde, I'm French. I left Paris in March 2016 for 1 year of traveling through Japan (thanks to the Working-Holiday Visa). On the agenda: discovery of the most secret little spots of Japan. Follow the guide!

Laisser un commentaire