fbpx Skip to main content

En japonais, matsuri signifie “festival”. Comme presque chaque sanctuaire célèbre son propre festival, il existe un nombre incalculable de matsuri au Japon ! La plupart de ces festivals ont lieu chaque année et célèbrent la divinité du sanctuaire ou un événement saisonnier ou historique. Les festivals les plus importants se déroulent sur plusieurs jours.

Char de matsuri, Kyoto, Japon.

Char de matsuri.

Caractéristiques du matsuri

  • Il n’est pas rare qu’un matsuri s’organise en procession, durant laquelle le kami (divinité Shinto) d’un sanctuaire est transporté à travers la ville sur un mikoshi (palanquin ou sanctuaire portable). C’est la seule fois de l’année où le kami quitte le sanctuaire pour être transporté autour de la ville.
  • Certains matsuri se terminent en grande pompe avec un feu d’artifice appelé hanabi.
  • Pendant les matsuri les plus importants, des stands yatai sont installés : on peut y jouer, manger, boire ou acheter des spécialités locales.
  • Si la plupart des matsuri ont lieu l’été, on en organise tout de même tout au long de l’année, ils suivent les événements culturels ou naturels et ponctuent le calendrier !
  • Les Japonais aiment revêtir leurs plus beaux kimonos ou yukata (kimono d’été en coton léger) pour assister aux matsuri.
Japonaises en yukata pendant un matsuri, Tokyo, Japon.

Japonaises en yukata pendant un matsuri.

Stand yatai de nourriture sur un matsuri, Japon.

Stand yatai de nourriture sur un matsuri.

Les 3 principaux matsuri 

Le “Kanda Matsuri”

>Le weekend le plus proche du 15 mai dans les années impaires

Le Kanda Masturi se déroule un an sur deux à Tōkyō (il alterne avec le Sannō matsuri, un autre festival). Il se compose de nombreux événements organisés sur une semaine entière dans le quartier de Kanda. Mais, l’action principale du festival a lieu le week-end le plus proche du 15 mai : une procession est alors organisée le long du centre de Tōkyō samedi et des parades de mikoshi ont lieu dans les différents quartiers autour de Kanda le dimanche.

Le “Tenjin Matsuri”

> 25 juillet

Le Tenjin matsuri se tient à Ōsaka les 24 et 25 juillet de chaque année, près du sanctuaire Ōsaka Tenmangū dédié aux études et à l’art. Ce festival est connu pour ses stands yatai qui longent la rivière Okawa, son très grand feu d’artifice au-dessus de la rivière et sa somptueuse procession où environ 3000 personnes vêtues dans le style de la cour impériale (du 8e au 12e siècle) défilent aux côté d’une centaine de chars.

Le “Gion Matsuri” 

> Juillet.

Le Gion Matsuri fut instaurée en 869 comme un rite pour lutter contre la peste et autres catastrophes naturelles qui ravageaient la région. Il s’agit du matsuri du sanctuaire Yasaka qui se déroule dans le célèbre quartier historique de Gion. Les festivités durent un mois entier et atteignent leur paroxysme le 17 juillet avec une procession de chars de plus de 20 mètres de haut et des stands de nourriture.

Char du festival Gion matsuri, Kyoto, Japon.

Char du Gion matsuri, Kyoto.

Autres matsuri notables 

Le “Festival de la Neige de Sapporo”

> Une semaine au début du mois de février.

Cet évènement a lieu chaque année depuis 1950 : de grandes sculptures de neige et de glace sont construites dans le parc Odori, situé au centre de la ville de Sapporo. Cette manifestation attire des visiteurs non seulement de Hokkaidō, mais aussi de tout le Japon et même de l’étranger. L’an passé, le festival a réuni plus de 2 millions de visiteurs sur la semaine !

Sculpture de glaces du matsuri des neiges de Sapporo, Japon.

Source photo : Pinterest/w3sh.com

Le “Hakata Gion Yamakasa”

> Du 1er au 15 juillet.

Ce festival se déroule à Fukuoka dans le quartier d’Hakata (où se situe la gare) durant quinze jours et se termine sur des épreuves spectaculaires de course contre la montre entre les chars du festival qui a lieu dans les premières heures du matin du 15 juillet.

L'”Aoi Matsuri” 

> Le 15 mai.

L’attraction principale de l’Aoi Masturi est un grand défilé de plus de 500 personnes habillées dans le style aristocratique de la période Heian (794-1185) qui mène du Palais impérial de Kyoto au sanctuaire de Kamo duquel dépend le festival.

Le “Takayama Matsuri”

> Du 14 au 15 avril et du 9 au 10 octobre.

De grands chars magnifiquement décorés – notamment de poupées animées – sont tirés à travers la vieille ville de Takayama.

Le “Jidai Matsuri” 

> Le 22 octobre.

Un défilé historique spectaculaire qui couvre les 1000 ans pendant lesquels Kyoto a servi de capitale du Japon. La procession mène du palais impérial de Kyoto au sanctuaire Heian.

Le “Chichibu Yomatsuri”

> Les 2 et 3 décembre

Le Chichibu Yomatsuri est un festival célèbre se déroulant dans la ville de Chichibu (dans la préfecture de Saitama) et qui se tient chaque année les 2 et 3 décembre dans le quartier de bamba et ce depuis 1713. C’est le festival de chars le plus important du pays et il rassemble environ cent mille personnes chaque année. Un feu d’artifice est tiré le 3 décembre, c’est l’un des rares du pays à être organisé en hiver.

Les matsuri nationaux

“Hanami”

> Au printemps.

Hanami, qui signifie “regarder les fleurs” en japonais correspond à la période dites des “sakura”, c’est à dire la période pendant laquelle les cerisiers sont en fleurs. On fête alors l’arrivée du printemps en organisant de grand pique-niques de jour ou de nuit sous les sakura.

Pique-nique sous les sakura, Tokyo, Japon.

Pique-nique sous les sakura, Tokyo.

“Obon”

> 3 jours en été

Obon, O-Bon ou Bon est un matsuri bouddhiste qui existe depuis plus de 500 ans. Importé de Chine, il honore les esprits des ancêtres. Au fil des ans, cette fête religieuse s’est transformée en réunion de famille durant laquelle les gens des grandes villes retournent dans leur ville natale (notamment pour s’occuper des tombes de leurs ancêtres). Le festival dure trois jours, ces jours ne sont pas fériés mais de nombreux Japonais prennent tout de même des vacances et certaines entreprises ferment. Les jours varient en fonction des régions.

Quoi qu’il en soit, si vous prévoyez de venir au Japon ou que vous y êtes déjà, n’hésitez pas à vérifier si un matsuri est prévu, c’est une expérience très sympathique !

 

romain

romain

Passionné par le Japon depuis le plus jeune âge, voilà maintenant plus de 10 ans que je vais et viens au Japon. Je partage ici mon expérience et mon amour pour ce beau pays. Aller, venez, on est bien bien bien !

Laisser un commentaire


X