On pourrait croire qu’il est facile de dire “merci” en japonais, mais en réalité c’est loin d’être simple. Je ne saurais dire si l’expression japonaise que j’utilise le plus au quotidien est “sumimasen” ou “arigatou“, leur signification étant respectivement “désolé” et “merci”. En japonais, la limite entre ces deux expressions est assez floue, comme je vais l’expliquer plus tard.

Dans un article précédent j’expliquais que, contrairement à l’usage que nous en faisons le plus souvent, les excuses en japonais étaient plus employées comme une forme de politesse que pour admettre une faute. Parfois, les japonais utilisent “sumimasen” (désolé) pour dire “merci”, comme pour dire “merci de m’autoriser à vous importuner”. Dire merci en japonais est légèrement plus facile que de s’excuser, mais cela reste un art en soi.

Que veut dire arigatou ?

Commençons par regarder les origines du mot japonais qui sert à dire merci : “arigatou” (有り難う).

Le mot “arigatou” est généralement écrit à l’aide du syllabaire japonais des hiragana (ありがとう) et certains d’entre vous sont peut-être familiers avec sa forme longue, “arigatou gozaimasu” (ありがとうございます) qui est une forme plus soutenue de remerciement. Mais le sens de cette expression devient plus clair lorsqu’on le retranscrit avec les caractères chinois appelés kanji : “ari” (有り) veut dire “avoir” et “gatou” (難う) veut dire difficile (katai ; 難い). Mis ensembles, cette expression pourrait être traduite par “[c’est] difficile à avoir [donc je vous suis reconnaissant]”.

Les origines d’arigatou

Il semblerait que l’idée qui se cache derrière arigatou vienne des enseignements bouddhistes selon lesquels il faut toujours être reconnaissant car tout arrive pour une raison et rien ne doit être pris pour acquis. Selon les traces écrites, “arigatou” n’a pris sa signification actuelle qu’après l’ère Heian (VIIIe – XIIe siècle). Une théorie ferait même remonter l’origine du mot à “obrigado”, le mot portugais voulant dire merci, du fait de l’importante influence des missionnaires catholiques portugais dans l’histoire japonaise.

4 manières de dire merci en japonais

Le mot “arigatou” peut revêtir différentes formes à utiliser en fonction du degré de formalité de la situation dans laquelle on se trouve. Voici ces quatre formes, de la plus décontractée à la plus soutenue :

  • Doumo (どうも)
  • Arigatou (ありがとう)
  • Arigatou gozaimasu (ありがとうございます)
  • Doumo arigatou gozaimasu (どうもありがとうございます)

“Doumo” veut littéralement dire “beaucoup”, quand à “gozaimasu” il s’agit de la forme polie du verbe avoir (aru : ある). Cela peut sembler compliqué, mais pour vous simplifier la tâche rappelez vous que l’expression la plus longue est la plus formelle.

Doumo

Un simple “doumo” peut être utilisé dans des situations très informelles, par exemple lorsque vous sortez d’une boutique dont vous venez de faire le tour.

Arigatou / Arigatou gozaimasu

Arigatou” et “Arigatou gozaimasu” peuvent être utilisés pour remercier quelqu’un de faire quelque chose pour vous, par exemple pour remercier une serveuse qui vous amène de l’eau. “Doumo arigatou gozaimasu” sera utilisé pour remercier quelqu’un vous ayant fait une faveur importante ou vous offrant un cadeau.

Arigatou / Arigatou gozaimashita

“Arigatou gozaimashita” (ありがとうございました) est la forme passée de “arigatou gozaimasu”. On s’en sert pour remercier quelqu’un lorsque ce qu’on a fait pour vous a déjà été fait. Comme dans l’expression précédente, ajouter “doumo” au début de l’expression accentuera votre reconnaissance ou vous permettra d’être plus formel.

arigatou gozaimashita est la forme passée du merci en japonais

Les expressions de politesse au travail au Japon

Au travail, on utilise des expression encore plus polies que le simple “arigatou” pour faire part de sa reconnaissance envers ses supérieurs :

Sumimasen (すみません)
Osore-irimasu (恐れ入ります)

courber la tête est une autre manière de dire merci en japonais
Une courbette devrait toujours accompagner un merci.

Ces deux expressions ressemblent plus à des excuses, mais elles sont en réalité interprétées comme “Je suis désolé de vous déranger et je vous remercie pour ça“. Ces formes d’excuses utilisées comme des remerciements n’ont pas trop de sens si elles sont isolées, elles sont donc souvent combinées dans des phrases qui peuvent ressembler à ça :

Sumimasen, doumo arigatou gozaimashita.
Osore-irimasu ga, makoto ni* arigatou gozaimasu. (*Makoto ni = sincèrement)

Gardez en tête que ces dernières formes de remerciements sont rarement employées dans la vie de tous les jours, sauf si vous travaillez au service clientèle d’une entreprise ou que vous vous mettez dans des situations délicates !

Exprimer sa reconnaissance avec sincérité est la chose la plus importante, bien plus que de maîtriser des expressions distinguées. Alors peu importe si “arigatou” vous semble trop simple, l’important est de montrer que vous êtes réellement reconnaissant ! Et rappelez-vous qu’une courbette pourra exprimer votre gratitude mieux encore que des mots !

Traduit de l’anglais par Joachim Ducos

Voyapon

Voyapon

Hi We are Voyapon's desk to introduce more suggestions or a unique Event / Exhibition / Restaurant / Services for suggesting your travel plan! Our passion is to bridge the traditional tour highlights with a deeper exploration of lesser known cities and sights in Japan!

Laisser un commentaire


X