Enoshima est une petite île très agréable située dans la préfecture de Kanagawa et qui offre un large choix d’activités. À seulement une heure de Tokyo, il n’est pas surprenant que l’île soit l’une des destinations préférées des habitants de la capitale. Nous avions déjà visité Enoshima il y a quelques temps, mais nous voulions vous en montrer plus !

Je me suis rendue à Enoshima par une journée d’hiver ensoleillée, suffisamment clémente pour faire le tour de l’île à pied et apercevoir le Mont Fuji. Mais je ne veux pas vous spoiler mon récit… Commençons la visite !

Enoshima Olympique

Le premier lieu dans lequel je me suis rendue en arrivant n’est pas la destination la plus touristique : je suis allée au Port d’Enoshima. Pour y arriver il suffit de suivre la route qui part vers la gauche lorsqu’on arrive sur l’île (juste avant la rue commerçante et le torii) car le port n’est pas très éloigné du pont qui permet d’accéder à l’île.

Et pourquoi me suis-je rendu à cet endroit ? Parce qu’une partie des Jeux Olympiques de 2020 va s’y dérouler ! C’est ici que nous pourrons observer les compétitions de voile, et nous pouvons d’ores et déjà apercevoir quelques structures spécialement construites pour l’occasion. Bien sûr ces bâtiments ne sont pas encore utilisés, mais après les Jeux Olympiques cette zone sera ouverte au public.

Autour du port d’Enoshima vous pourrez également suivre un chemin longeant l’océan. Une belle surprise pour moi : la promenade était calme, je n’ai pas croisé grand monde et elle menait à un grand phare blanc. Parfait pour profiter des rayons du soleil le temps d’une ballade.

Le pass d’une journée d’Enoshima

Je suis ensuite allée au cœur de l’île pour acheter le pass d’une journée, aussi connu sous le nom de ENO=PASS. Pour 1000 yens, le pass permet d’accéder aux escalators (ouverts de 9h à 17h05), et d’entrer au Jardin Samuel Cocking, à l’Enoshima Sea Candle (observatoire) et aux grottes Iwaya. Malheureusement, le pass n’était pas disponible ce jour-là car les grottes étaient fermées. J’ai donc acheté un pass à 800 yens qui comprenait tout sauf l’entrée aux grottes.

Les merveilleuses vues du Mont Fuji

Durant ma visite d’Enoshima, j’eus la chance de pouvoir admirer le Mont Fuji depuis différentes parties de l’île. En effet, Enoshima est parfaitement située pour offrir de magnifiques vues sur ce célèbre volcan. Pour maximiser ses chances de voir le Mont Fuji, la période de l’année qui offre les conditions les plus favorables se situe entre Novembre et Février. Mais même durant cette période il vous faudra venir par beau temps et espérer une journée sans nuages et sans brouillard.

Quand nous avons décidé de la date de ma visite, nous avons tenté de trouver une journée ensoleillée. En me basant sur les prévisions météo, j’ai choisis le jour qui semblait offrir les meilleures chances de pouvoir observer le Mont Fuji. Lorsque le jour fut venu, je me suis rendue à l’île avec une certaine anxiété. Mais à peine avais-je franchis le premier pont menant à Enoshima que je pouvais voir le merveilleux Mont Fuji !

La Beauté de la mer à Chigogafuchi

J’ai eu la chance d’observer le Mont Fuji de nombreuses fois depuis différents lieux, mais j’ai systématiquement été un peu plus émerveillée par sa beauté que la fois précédente. Pourtant il ne fait aucun doute que le plus beau spot pour admirer le Mont Fuji se trouve à Chigogafuchi, des côtes rocailleuses à proximité des grottes Iwaya. Là, vous pourrez vous balader et vous délecter de magnifiques paysages. A vrai dire, je me suis assise plus d’une heure sur les rochers, à admirer la vue, prendre des photos, et bien sûr profiter de la silhouette du Mont Fuji.

Si vous aimez la mer, ne manquez pas ce coin exceptionnel où vous pourrez en profiter en silence.

La délicieuse gastronomie d’Enoshima

Après une matinée de marche autour de l’île, j’ai pris mon déjeuner à Uomitei. Il s’agit d’un restaurant célèbre pour ses plats à base de poisson frais et pour le panorama incroyable de sa terrasse. C’était la journée parfaite pour s’assoir dehors et manger face à la mer, mais tous les sièges étaient pris. J’ai donc décidée de manger à l’intérieur, près de la fenêtre, dans une partie traditionnelle en tatamis et… une vue splendide sur le Mont Fuji !

L’un des plats les plus connus d’Enoshima est le shirasu don. Qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’un bol de riz surmonté de tout petits poissons translucides (lorsqu’ils sont crus) et blancs (lorsqu’ils sont cuits). Il s’agit d‘un plat traditionnel de la cuisine de Kamakura. Lors de ma visite d’Enoshima je n’ai pas pu choisir le plat au poisson cru car de Mars à Janvier la pêche au shirasu est interdite afin de préserver leur écosystème. Si vous visitez l’île entre le mois d’Avril et l’automne vous pourrez goûter à ces petits poissons frais et crus !

J’ai donc choisis le Kamaage Shirasu Don, un bol de riz avec du shirasu cuit, et un Umi no Sachi no Salad, une sorte de salade de sashimi avec des tranches de poisson cru, comme du thon. Je fus surprise par ce plat qui contenait tant de saveurs différentes entre le poisson, les légumes, et la sauce.

Autres lieux à visiter

Vous pensiez que notre visite d’Enoshima était terminée ? Ce n’est que le début ! Autour de l’île il reste une longue liste de lieux à visiter, comme le Ryuken no Kane (la cloche de l’amour). Elle se trouve sur la colline des amoureux, juste au dessus de la deuxième grotte Iwaya. Cette cloche est connue des couples japonais de part la légende de la servante et des cinq têtes de dragon : on raconte qu’un dragon vivant dans la mer tomba amoureux d’une servante d’Enoshima. Il était mauvais, mais il s’améliora pour pouvoir être avec elle. La légende veut donc que les couples qui viennent ensemble faire sonner cette cloche ne seront jamais séparés. On vient également accrocher un cadenas, sur lequel est inscrit le nom de sa moitié, en face de la cloche.

Il ne faudrait pas non plus oublier les origines religieuses de l’île. Il est donc indispensable de visiter le sanctuaire d’Enoshima, qui fut d’abord construit à l’intérieur des grottes Iwaya en 552, et qui est aujourd’hui réparti dans trois sanctuaires différents autour de l’île : Hetsunomiya, Okutsunomiya, et Nakatsunomiya. Il s’agit d’un des trois sanctuaires les plus connus du Japon, consacré à la déesse des océans, Benzaiten.

sanctuaire d'enoshima

Lorsque le crépuscule vint enfin, il fut temps de se diriger vers le Jardin Samuel Cocking et l’observatoire du Sea Candle où l’on célèbre les illuminations du Shonan no Hoseki que vous pourrez découvrir dans mon article suivant.

Se rendre à Enoshima

Dans cet article précédent, nous vous expliquions toutes les différentes manières de vous rendre à Enoshima en train. Mais la meilleure option pour venir à Enoshima depuis Tokyo reste de monter dans un train de Odakyu Line à la gare de Shinjuku, ou un train de la Tokaido Line à la gare de Tokyo et de changer de train à la gare de Fujisawa pour rejoindre la Odakyu Line.

Article écrit en partenariat avec l’Association du Tourisme de la Ville de Fujisawa

Traduit par Joachim Ducos

Maria Peñascal

Maria Peñascal

Je m'appelle Maria et je viens de la petite ville de Lleida, en Espagne. Je suis passionnée par la culture japonaise et les médias audiovisuels. Après un premier voyage au Japon en 2018, je suis revenue en 2019 pour y vivre pendant un an, munie d'un visa vacances-travail. Aujourd'hui, je vis entre l'Europe et le Japon, et mon plus grand désir est d'explorer lieux méconnus, pour ensuite partager mes découvertes avec vous tous !

Laisser un commentaire


X