Article partenaire Koshinetsu | Nagano Tourisme

Préfecture de Niigata côté Mer du Japon : top 5 des choses à faire

Danseuse en tenue traditionnelle au festival d'Hamochi sur l'île de Sado, dans la Préfecture de Niigata, Japon

Article réalisé en partenariat avec les villes de Niigata et Murakami ainsi que l’île de Sado

Un premier voyage au Japon se concentre généralement sur les destinations les plus connues de l’archipel : Tokyo, Kyoto, Osaka… Des lieux incroyables à visiter mais souvent pris d’assaut par les touristes. Si vous souhaitez plutôt sortir des circuits tout tracés et découvrir d’autres endroits du Japon, nous vous proposons aujourd’hui de partir du côté de Niigata ! À seulement 2h de train de Tokyo, Niigata et ses alentours – Murakami et l’île de Sado notamment – valent le détour pour leurs magnifiques paysages naturels : rizières s’étirant à perte de vue, montagnes enneigées en hiver, le tout donnant sur la Mer du Japon. Mais ce n’est pas tout, la région offre aussi un grand choix de choses à faire et à voir. Voici donc en cinq points les principales attractions à ne pas manquer.

Se plonger dans la riche culture japonaise

Fascinés par la culture japonaise ? À Niigata comme à Murakami ou encore sur l’île de Sado, vous trouverez amplement de quoi satisfaire votre curiosité.

Geisha du quartier de Furumachi dans à Niigata, Japon

Vous pourrez ainsi partir à la rencontre des Geishas de Niigata, ou Geigis dans le dialecte local, dans le quartier de Furumachi. Vous y découvrirez qu’il n’y a pas qu’à Kyoto que ces élégantes artistes sont réputées !

Musée des cultures du Nord à Niigata, Japon

Toujours à Niigata, direction le Musée des cultures du Nord pour un saut dans le passé. L’impressionnante résidence d’une riche famille de propriétaires terriens vous y attend, nichée en plein coeur d’un magnifique jardin japonais.

Pièce de théâtre Nô sur l'île de Sado dans la Préfecture de Niigata, Japon

Si vous êtes plutôt passionnés d’art, et plus particulièrement d’arts de la scène, l’île de Sado vous offrira l’occasion d’assister à une pièce de théâtre Nô, forme de dramaturgie japonaise traditionnelle.

Bol de thé matcha servi à Murakami dans la Préfecture de Niigata, Japon

Enfin, les amateurs de thé pourront se rendre du côté de Murakami pour pousser les portes de quelques uns des salons de thé les plus renommés de la région. Plus qu’une simple boisson, vous y découvrirez un véritable art de vivre.

S’initier à l’artisanat traditionnel

Pour les plus manuels et créatifs d’entre vous, la région offre également de quoi découvrir les formes d’artisanat traditionnelles en mettant la main à la pâte.

Sculpture et laque sur bois à Murakami, dans la Préfecture de Niigata, Japon

À commencer par les très minutieuses sculpture et laque sur bois qui font la fierté des maîtres artisans de Murakami. Ces derniers seront d’ailleurs ravis de vous ouvrir les portes de leur atelier et de vous guider lors d’un cours d’initiation.

Technique d'impression sur tissu à Murakami, dans la Préfecture de Niigata, Japon

Si vous préférez au travail du bois celui du textile, ne manquez pas d’en apprendre plus sur l’impression de tissu avec de l’encre à base de thé ! Une technique d’impression unique à Murakami.

Découvrir le folklore local

Si vous cherchez plutôt à découvrir les traditions folkloriques de la région, nous vous recommandons un petit tour du côté de l’île de Sado, ancienne terre d’exil aux influences culturelles très riches et variées.

Danseuse au festival d'Hamochi sur l'île de Sado, dans la Préfecture de Niigata, Japon

Rendez-vous sur l’île durant les mois d’été, la pleine saison des festivals, pour vous mêler aux locaux et assister à divers spectacles de rue.

Performance de Ondeko sur l'île de Sado, dans la Préfecture de Niigata, Japon

Que vous croisiez le chemin des danseurs masqués ou du lion sacré au festival d’Hamochi ou bien celui des démons dansant au rythme des percussions lors d’une performance de Ondeko, vous n’en repartirez pas déçus.

Tour dans un bateau tarai-bune sur l'île de Sado, dans la Préfecture de Niigata, Japon

Vous pourrez également goûter au folklore local en grimpant à bord d’un tarai-bune, un petit bateau de pêche traditionnel, pour une balade atypique sur les eaux claires d’une crique de l’île.

Goûter aux spécialités de la région

Si le Japon tout entier est réputé pour sa culture culinaire, la Préfecture de Niigata en est tout particulièrement un bon exemple. Réputée pour son riz, son saké, les produits frais issus de la Mer du Japon… vous y trouverez amplement de quoi titiller vos papilles.

Le célèbre saké de Niigata, Japon

À commencer par le fameux saké ! Ce dernier n’aura plus de secret pour vous après un passage par la brasserie Imayo Tsukasa à Niigata, suivi d’une dégustation unique en son genre au Ponshukan.

Pier Bandai, le marché permanent de Niigata, Japon

Pour goûter aux meilleurs des produits frais de la région, direction le Pier Bandai, le marché permanent de Niigata. Après un tour dans les rayons du marché, ne manquez pas de tester l’un de ses restaurants (mention spéciale pour les sushis !).

Pub servant des bières locales dans la quartier de Nuttari à Niigata, Japon

Quant aux spécialités fermentées de Niigata, pour y goûter, allez faire un tour dans le quartier de Nuttari. Vous y trouverez des bières locales ou encore des produits à base de miso et de koji (champignon).

Se ressourcer en pleine nature

Et puisque ces journées entières de visites dans la région auront vidé vos batteries (et votre estomac), voici une sélection non exhaustive d’hébergements traditionnels japonais où passer la nuit dans la région :

Ryokan Hananoki Inn sur l'île de Sado, dans la Préfecture de Niigata, Japon

Sur l’île de Sado, le ryokan Hananoki Inn vous offrira une nuit au calme et au grand air, avec une magnifique vue sur les champs de riz depuis votre chambre.

Onsen du ryokan Yumeya à Iwamuro, dans la Préfecture de Niigata, Japon

Pour les amateurs de bains chauds, rendez-vous dans le ryokan haut de gamme Yumeya situé dans la ville thermale d’Iwamuro. Au menu : cadre et dîner d’exception et eau de source aux multiples bienfaits.

Auberge Goushikan à Murakami, dans la Préfecture de Niigata, Japon

Enfin si vous séjournez plutôt du côté de Murakami, une nuit dans la paisible auberge Goushikan, au pied des montagnes de Niigata, vous ressourcera pleinement avant de repartir pour une nouvelle journée de visites.

Se rendre à Niigata et aux alentours

Niigata est facilement accessible depuis Tokyo, Kyoto, Osaka ou encore Kanazawa. Une fois sur place, il sera ensuite très simple de rejoindre Murakami (50min en train express) et l’île de Sado (1h en jetfoil, 2h30 en ferry).

Depuis Tokyo : le trajet Tokyo-Niigata se fait très facilement en train via la ligne de Shinkansen Joetsu. Sans correspondance et en à peine 2h, ce trajet pour rejoindre Niigata est idéal pour les détenteurs d’un JR pass.

Depuis Kyoto : s’il est également possible de faire le trajet Kyoto-Niigata en Shinkansen, sachez qu’un bus de nuit effectue également la liaison chaque jour à moindre coût (environ ¥7000).

Depuis Osaka : le plus rapide pour rejoindre Niigata depuis Osaka est via un vol interne d’une durée de 70 minutes, avec une dizaine de vols disponibles par jour. Pour les voyageurs ayant fait le voyage jusqu’au Japon via une compagnie aérienne membre de l’alliance Oneworld ou Staralliance, sachez que les vols domestiques sur l’archipel ne vous coûteront pas plus de ¥10,800.

Depuis Kanazawa : il vous faudra un peu plus de 3h30 pour rejoindre Niigata depuis la gare de Kanazawa via la ligne de Shinkansen Hokuriku avec un changement à Takasaki.

 

Commentaires